Glossaire de jurilinguistique

Consultez cette page pour trouver des termes de jurilinguistique accompagnés de leur définition.

 

A

acception
sens d’un mot, nuances sémantiques d’un terme selon son contexte (par exemple : le mot juridiction ne comporte que deux acceptions en français : 1. pouvoir de juger; 2. organe investi du pouvoir de juger [tribunal]). Voir champ sémantique.
 
analogie
ressemblance, rapprochement (de sens).
 
 

C

calque
emprunt lexical découlant d’une traduction littérale d’une langue à une autre (par exemple : out-of-court settlement / règlement hors cour). Voir faux amis.
 
champ sémantique
aire de signification couverte par un mot; ensemble des divers sens de ce mot. Synonyme : champ lexical. Voir acception.
 
charge sémantique
sens attribués spontanément à un mot par les usagers d’une langue. Par exemple : Les charnières avec, pour, de, à ont une faible charge sémantique. Par exemple : Le mot litige a une forte charge sémantique chez les juristes. Il peut évoquer : combat, adversaire, procès, procédure, requête, action, juge, tribunal, perdre, gagner, frais, dépens, argent, etc.
 
collocation
association habituelle d’un mot avec un ou plusieurs autres au sein d’un énoncé. On dit de ces mots qu’ils sont cooccurrents (par exemple : rendre, prononcer, infirmer, confirmer un jugement. Dans cet exemple, le mot jugement est en collocation avec les verbes rendre, prononcer, infirmer, confirmer). Voir cooccurrence, cooccurrent, phraséologie.
 
combinatoire
ensemble de lexèmes susceptibles de se combiner de façon idiomatique pour former un énoncé. Famille associative d’un terme. Voir cooccurrence, cooccurrent, distribution lexicale, phraséologie.
 
cooccurrence
terme emprunté de l’anglais cooccurrence, dérivé du latin co et occurrere : se produire, se rencontrer simultanément. Présence, dans un même énoncé, de deux ou plusieurs unités lexicales (mots) susceptibles de se combiner en syntagmes pour exprimer un sens donné. (Par exemple : L’accusé a été déclaré / jugé / reconnu coupable de l’infraction reprochée. Dans cette phrase, les participes passés déclaré, jugé et reconnu sont les cooccurrents de l’adjectif coupable, c’est-à-dire les verbes qui se rencontrent habituellement avec le terme coupable). Voir combinatoire, cooccurrent, distribution lexicale, phraséologie, syntagme.
 
cooccurrent
mots susceptibles de se combiner avec un lexème donné pour former des syntagmes ou des locutions plus ou moins figés. Voir combinatoire, cooccurrence, syntagme.
 
 

D

distribution lexicale
ensemble des cooccurrents susceptibles de se présenter avec un terme donné. C’est l’usage qui fixe de façon plus ou moins stricte et arbitraire la combinaison des mots. Voir combinatoire, cooccurrence, cooccurrent, phraséologie, syntagme.
 
 

F

faux amis
mots de langue différente qui offrent de grandes similitudes mais dont les significations sont différentes (par exemple : jurisdiction/juridiction). Voir homographe, sosie.
 
 

H

homographe
mots qui s’écrivent de façon identique ou très semblable dans deux ou plusieurs langues (par exemple : table/table). Voir faux amis, sosie.
 
hyperonymique
se dit d’un terme générique comportant un grand nombre d’acceptions allant des plus générales aux plus particulières (par exemple : mesure, jurisdiction).
 
 

I

idiomatique
se dit d’une construction ou d’une tournure qui apparaît propre à une langue donnée, qui en exprime le génie (par exemple : verser une pièce au dossier; il est de jurisprudence constante que; it is trite law that; faire les diligences nécessaires).
 
 

J

jurilinguistique
étude des moyens d’expression du langage du droit.
 
 

L

lexème
unité lexicale, mot.
 
locution
Voir syntagme.
 
 

P

phraséologie
ensemble des combinaisons préférentielles d’une unité lexicale avec des substantifs, des verbes, des adjectifs. Voir combinatoire, cooccurrent, cooccurrence, distribution lexicale.
 
polysémie
multiplicité de sens que présente un terme donné (par exemple : acte, matière, mesure). Voir acception, champ sémantique.
 
 

S

sosie
en jurilinguistique comparée, termes de langues différentes dont la graphie est identique ou semblable (justiciable/justiciable) et qui sont parfois à l’origine de faux amis. Voir homographe, faux amis.
 
syntagme
ensemble de mots indépendants formant un seul énoncé. Un syntagme fixé par l’usage devient une locution (aussi appelée expression consacrée) (par exemple : ouvrir droit à, les tenants et aboutissants, chaque cas est un cas d’espèce).
 
Date de modification :