Contenu de la page principale

sociétariste

Dérivé du substantif société, le mot sociétariste, néologisme absent des dictionnaires généraux et spécialisés, est substantif et adjectif.

  1. Comme substantif, il désigne la personne qui est, de par sa profession, spécialiste du droit des sociétés ou qui s’est donné pour vocation l’étude de ce droit ou la publication d’ouvrages en ce domaine. Un, une sociétariste. Alain Viandier est un sociétariste réputé.

    Dans l’optique exclusive de la terminologie propre aux juristes de tradition romaniste et, donc, en français européen et québécois (et non en français de common law, qui ne connaît pas la distinction entre droit privé et droit public, entre droit civil et droit commercial), le droit des sociétés est devenu une branche maîtresse du droit privé interne. Le sociétariste est tout à la fois privatiste, commercialiste, économiste, affairiste et contractualiste.

    Le sociétariste consacre son activité à l’étude des différentes formes de sociétés (notamment la société commerciale, la société en nom collectif, la société de personnes, la société en commandite, la société par actions, la société sans but lucratif, la coopérative). Il s’intéresse à leur évolution historique, à leur statut juridique, aux sources du droit des sociétés, aux modes et aux formalités de constitution en société, au fonctionnement interne des sociétés, à leur réglementation et à leur assujettissement aux régimes de responsabilité civile et pénale.

  2. Le mot sociétariste est aussi adjectif. Il qualifie ce qui relève du droit des sociétés, ce qui se rapporte à ce droit. Avocat, cabinet, praticien sociétariste. Universitaire sociétariste. Points de vue, conception, théories sociétaristes. Analyse sociétariste.

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :