A.D.

Abréviation latine qui signifie Anno Domini, et qui s’emploie en anglais avec les dates, en particulier dans les formules et les actes de procédure. Elle correspond à la formule française après Jésus-Christ et est le plus souvent rendue dans les textes français par l’expression en l’an de grâce.

Le Grand Robert signale que l’expression en l’an de grâce est vieillie ou s’emploie par plaisanterie. Elle demeure cependant en usage dans les textes solennels (les préambules de certaines de nos lois, dont la constitution, les proclamations) et est indiquée dans le cas de textes anciens. Il reste que la formule habituelle « Fait à Moncton le 1er jour de janvier en l’an de grâce 2012. » est inutilement pompeuse et ne se justifie plus aujourd’hui. Il est plus simple d’écrire : « Fait à Moncton, le 1er janvier 2012. »

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :