Répondre à un commentaire du billet « Lire à haute voix, pas juste pour les enfants : 5 avantages pour tous »

Remarque

Veuillez lire la section « Commentaires et échanges » dans la page Avis du gouvernement du Canada avant d’ajouter un commentaire. Le Portail linguistique du Canada examinera tous les commentaires avant de les publier. Nous nous réservons le droit de modifier, de refuser ou de supprimer toute question ou tout commentaire qui contreviendrait à ces lignes directrices sur les commentaires.

Lorsque vous soumettez un commentaire, vous renoncez définitivement à vos droits moraux, ce qui signifie que vous donnez au gouvernement du Canada la permission d’utiliser, de reproduire, de modifier et de diffuser votre commentaire gratuitement, en totalité ou en partie, de toute façon qu’il juge utile. Vous confirmez également que votre commentaire n’enfreint les droits d’aucune tierce partie (par exemple, que vous ne reproduisez pas sans autorisation du texte appartenant à un tiers).

Soumis par Joan LeVasseur le 12 janvier 2021 à 13 h 30

When my English brother married a French girl, they had children who spoke French first. I bought English kid's books for them that I taped as I read, so that they would know English as well. They grew up so bilingual, one doesn't know which is their first language because they learned both at the same time. They are so fortunate. I wish I had had the same opportunity, as I speak French rather badly.