Répondre à un commentaire du billet « La langue de la musique »

Remarque

Veuillez lire la section « Commentaires et échanges » dans la page Avis du gouvernement du Canada avant d’ajouter un commentaire. Le Portail linguistique du Canada examinera tous les commentaires avant de les publier. Nous nous réservons le droit de modifier, de refuser ou de supprimer toute question ou tout commentaire qui contreviendrait à ces lignes directrices sur les commentaires.

Lorsque vous soumettez un commentaire, vous renoncez définitivement à vos droits moraux, ce qui signifie que vous donnez au gouvernement du Canada la permission d’utiliser, de reproduire, de modifier et de diffuser votre commentaire gratuitement, en totalité ou en partie, de toute façon qu’il juge utile. Vous confirmez également que votre commentaire n’enfreint les droits d’aucune tierce partie (par exemple, que vous ne reproduisez pas sans autorisation du texte appartenant à un tiers).

Je trouve intéressant que vous vous interrogiez à ce sujet. Je suis francophone mais personnellement, j'ai une attirance profonde pour les sons de la langue anglaise depuis toujours. J'essaie souvent de comprendre pourquoi mais ce que je sais c'est que l'accent britannique en particulier me fait fondre. Par exemple, entendre les dialogues des personnages de ma série fétiche, Pride and Prejudice, est une vraie jouissance. Et la musique anglo que j'aime me jette par terre... Sur une île déserte, j'emporterais sans nul doute avec moi Dark side of the moon de Pink Floyd, Revolver (ou encore Rubber Soul) des Beatles, On the beach de Neil Young, Various positions de Leonard Cohen et Kind of Blue de Miles Davis (j'aime bien aussi la musique sans paroles). Mais j'aimerais encore mieux emporter la musique complète de mon iPod qui met aussi en valeur de nombreux artistes plus contemporains que j'adore comme les Black Keys, Lana Del Rey et les innombrables découvertes faites au cours des années. Je me demande parfois si cet amour de la langue anglaise ne me viendrait pas de mon enfance car mes parents nous emmenaient souvent aux États-Unis : j'adorais et mes oreilles étaient ravies. De plus, nous y avions de la famille. Bref, je n'arrive pas à l'expliquer rationnellement, ce ne sont que des hypothèses, mais mon ouïe est comblée par la langue anglaise et en général, je n'ose le dire car c'est souvent mal vu en milieu francophone... mais je n'y peux rien... Et j'assume!