Répondre à un commentaire du billet « L'interlingua, une langue internationale »

Remarque

Veuillez lire la section « Commentaires et échanges » dans la page Avis du gouvernement du Canada avant d’ajouter un commentaire. Le Portail linguistique du Canada examinera tous les commentaires avant de les publier. Nous nous réservons le droit de modifier, de refuser ou de supprimer toute question ou tout commentaire qui contreviendrait à ces lignes directrices sur les commentaires.

Lorsque vous soumettez un commentaire, vous renoncez définitivement à vos droits moraux, ce qui signifie que vous donnez au gouvernement du Canada la permission d’utiliser, de reproduire, de modifier et de diffuser votre commentaire gratuitement, en totalité ou en partie, de toute façon qu’il juge utile. Vous confirmez également que votre commentaire n’enfreint les droits d’aucune tierce partie (par exemple, que vous ne reproduisez pas sans autorisation du texte appartenant à un tiers).

Effectivement, dès la parution de l'interlingua en 1951, son utilisation orale a d'abord débuté dans de petits groupes et par téléphone, ensuite des conférences et des congrès. Les mots de l'interlingua finissent pour la plupart par une voyelle, par exemple : oculo (oeil), luna (lune), luce (lumière). Ces mots la rendent ainsi claire et facile à comprendre à l'audition. Des manuels pour apprendre l'interlingua existent en une trentaine de langues, dont le chinois et le japonais. Aujourd'hui, les locuteurs de cette langue internationale utilisent les applications Internet comme Skype, Telegram et WhatsApp. Il y a une radio en interlingua à l'adresse suivante : http://www.interlingua.com/radio