Contenu de la page principale

Répondre à un commentaire du billet « Comment écrire des lettres et des courriels inclusifs »

Remarque

Veuillez lire la section « Commentaires et échanges » dans la page Avis du gouvernement du Canada avant d’ajouter un commentaire. Le Portail linguistique du Canada examinera tous les commentaires avant de les publier. Nous nous réservons le droit de modifier, de refuser ou de supprimer toute question ou tout commentaire qui contreviendrait à ces lignes directrices sur les commentaires.

Lorsque vous soumettez un commentaire, vous renoncez définitivement à vos droits moraux, ce qui signifie que vous donnez au gouvernement du Canada la permission d’utiliser, de reproduire, de modifier et de diffuser votre commentaire gratuitement, en totalité ou en partie, de toute façon qu’il juge utile. Vous confirmez également que votre commentaire n’enfreint les droits d’aucune tierce partie (par exemple, que vous ne reproduisez pas sans autorisation du texte appartenant à un tiers).

Bonjour!

L'expression « qui de droit », qui signifie « personne compétente, qui a le droit de décider », est un bon exemple d'expression non genrée. Cependant, les ouvrages de langue déconseillent son emploi ailleurs que dans le corps d'une phrase. Il n'est donc pas recommandé de l'employer comme formule d'appel.

Vous avez raison de dire que les formules de salutation comme « Veuillez agréer nos meilleures salutations » doivent être adaptées selon le contexte. Si on vous a donné l'instruction d'écrire au nom de votre organisme, alors c'est bien « nos meilleures salutations » que vous devriez employer. Par contre, il faudrait écrire « mes meilleures salutations » si la lettre est signée par votre ministre.

Merci pour vos questions. Nous sommes toujours heureux de lire ce qu'ont à dire nos lecteurs et lectrices.