Répondre à un commentaire du billet « Views on bilingualism from 5 Canada 150 Ambassadors »

Remarque

Veuillez lire les Normes relatives à la formulation de commentaires du gouvernement du Canada avant de réagir à un commentaire. Le Portail linguistique du Canada examinera tous les commentaires avant de les publier. Nous nous réservons le droit de modifier, de refuser ou de supprimer toute question ou tout commentaire qui contreviendrait aux Normes relatives à la formulation de commentaires du gouvernement du Canada.

Lorsque vous soumettez un commentaire, vous renoncez définitivement à vos droits moraux, ce qui signifie que vous donnez au gouvernement du Canada la permission d’utiliser, de reproduire, de modifier et de diffuser votre commentaire gratuitement, en totalité ou en partie, de toute façon qu’il juge utile. Vous confirmez également que votre commentaire n’enfreint les droits d’aucune tierce partie (par exemple, que vous ne reproduisez pas sans autorisation du texte appartenant à un tiers).

I have a skill for languages, and my life is definitely richer because of it. I speak English, French and Italian, so that means I have a wide circle of friends and acquaintances from each language group, not just in the city that I live in, but around the world. I’m forever changing the language keyboard on my iphone so that I can communicate in the right language on Facebook, in Messenger or in a text message. I’m not complaining. It’s a small price to pay for being part of such a rich linguistic social group. Of course, this is just one example of how being multilingual has enriched my personal life. Professionally, I have gained a lot, too. Every day, whether I’m at work, at home or elsewhere, I’m reminded of how lucky I am to speak more than one language.

Javascript doit être activé pour que vous puissiez remplir ce formulaire.