Répondre à un commentaire du billet « Le bilinguisme : ce qu’il signifie pour moi »

Remarque

Veuillez lire les Normes relatives à la formulation de commentaires du gouvernement du Canada avant de réagir à un commentaire. Le Portail linguistique du Canada examinera tous les commentaires avant de les publier. Nous nous réservons le droit de modifier, de refuser ou de supprimer toute question ou tout commentaire qui contreviendrait aux Normes relatives à la formulation de commentaires du gouvernement du Canada.

Lorsque vous soumettez un commentaire, vous renoncez définitivement à vos droits moraux, ce qui signifie que vous donnez au gouvernement du Canada la permission d’utiliser, de reproduire, de modifier et de diffuser votre commentaire gratuitement, en totalité ou en partie, de toute façon qu’il juge utile. Vous confirmez également que votre commentaire n’enfreint les droits d’aucune tierce partie (par exemple, que vous ne reproduisez pas sans autorisation du texte appartenant à un tiers).

Le taux de bilinguisme au Canada, selon le dernier recensement (2016) est de 0,0047 %. De 34 767 255 personnes, seulement 165 325 parlent anglais et français au niveau de langue natale. C'est un dur constat, compte tenu des efforts qui ont été faits et qui se font toujours pour le favoriser. Néanmoins, il faut sûrement faire plus en redessinant la stratégie, parce qu'il n'y a plus de doute sur le fait que le bilinguisme (ou plutôt le multilinguisme) est une nécessité pour mieux réussir dans un monde globalisé. Au Canada, on devrait être capables de parler trois langues : anglais, français et espagnol, car ce sont les langues principales de l'Amérique du Nord et du reste du continent.

Javascript doit être activé pour que vous puissiez remplir ce formulaire.