Contenu de la page principale

saint (majuscule et abréviation)

Sur cette page

Majuscule

Le mot saint entre dans la composition de plusieurs noms, notamment de noms de famille, de fêtes, de monuments, de villes, de rues et autres noms géographiques.

Dans ces noms, le mot saint s’écrit au long avec la majuscule et est suivi du trait d’union :

  • Anatole Saint-Pierre
  • l’église Saint-Joseph
  • la Saint-Jean-Baptiste
  • Saint-Jean d’Iberville
  • des coquilles Saint-Jacques
  • la rue Saint-Urbain
  • le mont Sainte-Anne

Dans les gentilés (nom des habitants d’une ville), les mots Saint ou Sainte conservent les majuscules et sont invariables en genre et en nombre :

  • habitants de Sainte-Anne-de-Beaupré : un Sainte-Annois, une Sainte-Annoise, les Sainte-Annois
  • habitants de Saint-Marc-sur-Richelieu : un Saint-Marcois, une Saint-Marcoise, les Saint-Marcois

Minuscule

Dans un contexte religieux, pour désigner le saint lui-même, on emploie la minuscule sans trait d’union :

  • Nous allons lire un passage de l’Évangile selon saint Mathieu.
  • Le saint François d’Assise a été canonisé en 1228.
  • Connaissez-vous la vie de sainte Ursule?

L’adjectif qui qualifie un nom prend également la minuscule :

  • Je vais au chalet en fin de semaine pour avoir la sainte paix.
  • J’ai une sainte horreur de la poussière.
  • L’histoire sainte désigne l’ensemble des faits racontés dans la Bible.
  • Dans deux jours, ce sera Vendredi saint.

Enfin, certains noms composés s’écrivent avec la minuscule suivie du trait d’union. Le mot saint ne prend pas la marque du pluriel dans ces cas :

  • un saint-bernard, des saint-bernards (chien)
  • un saint-émilion, des saint-émilions (vin)
  • un sainte-maure, des sainte-maures (fromage)

Abréviation

Il faut, autant que possible, ne pas abréger cet adjectif, qu’il désigne une personne sainte (p. ex. saint Thomas) ou qu’il fasse partie d’un nom de famille, d’un nom géographique, d’un nom de voie de communication, etc. (p. ex. Jean Saint-Pierre, l’église Saint-Joseph, Saint-Jean d’Iberville, la rue Saint-Urbain, le mont Sainte-Anne).

Si l’on doit exceptionnellement abréger le mot saint, par manque d’espace par exemple, on emploie les abréviations suivantes, suivies du trait d’union :

  • St ou St (saint)
  • Ste ou Ste (sainte)
  • Sts ou Sts (saints)
  • Stes ou Stes (saintes)

Exemples

  • Mme S majuscule T minuscule trait d’union MartinSt-Martin
  • M. S majuscule T minuscule trait d’union LaurentSt-Laurent
  • S majuscule T minuscule trait d’union VictorSt-Victor
  • S majuscule T minuscule E minuscule trait d’union ScholastiqueSte-Scholastique

Il ne faut pas mettre de point final comme en anglais (S majuscule T minuscule pointSt. Thomas).

Nom des églises

Dans le nom propre des églises, le mot saint ne s’abrège jamais et se joint au nom du saint par un trait d’union. Les autres éléments liés au nom du saint sont également unis par un trait d’union, sauf s’ils ne font pas vraiment partie de la désignation mais indiquent plutôt le lieu où est situé l’édifice :

  • la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré
  • l’église Sainte-Ursule de Montréal

Expressions figées

Saint, adjectif, se rencontre dans un grand nombre d’expressions figées qui ne s’écrivent pas toutes de la même manière :

  • le Saint-Esprit
  • le Saint-Père
  • le Saint-Siège
  • la Sainte-Alliance
  • la Sainte-Trinité (la fête)

Mais :

  • la Sainte Vierge
  • la Sainte Trinité (trio divin)
  • les Saintes Écritures ou les saintes Écritures
  • la Sainte Famille (Jésus, Joseph et Marie) ou la sainte Famille

Il vaut mieux consulter les dictionnaires pour savoir comment des expressions semblables sont orthographiées.

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :