Contenu de la page principale

question (la question de savoir)

L’expression la question de savoir est introuvable dans les ouvrages. On la rencontre pourtant dans des quotidiens réputés :

  • […] les républicains ont débattu de la question de savoir si le parti s’enfonce dans « une spirale de la mort démographique » en s’opposant à la réforme […] (LeMonde.fr, 28 juin 2013)
  • À la question de savoir si les insurgés sont susceptibles de recevoir des lance-roquettes anti-chars, qui pourraient […] (LeMonde.fr, 8 juillet 2013)

Cette construction lourde peut être aisément remplacée par demander, se demander si, ou par une interrogation directe :

  • On a demandé au Ministre si… (de préférence à : Le ministre a été saisi de la question de savoir si…)

La question se pose de savoir si

De même, l’expression La question se pose de savoir si peut avantageusement être remplacée, suivant le contexte, par :

  • on se demande si
  • reste à savoir si
  • il faut se demander si
  • nous devons établir si

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :