Contenu de la page principale

noms propres (règles d’écriture)

Majuscule

La majuscule remplit deux grandes fonctions : 1° elle signale le début d’une phrase; 2° elle met en valeur le caractère unique, singulier ou supérieur de certaines réalités physiques ou abstraites exprimées par le nom propre.

Il n’y a pas de règles absolues en ce qui concerne l’emploi des majuscules dans les noms propres. Comme l’usage est souvent flottant, il est préférable, en cas d’hésitation, de choisir la minuscule.

Nom propre par nature

Le nom propre par nature est une appellation particulière à un être, à une chose ou à un groupe d’êtres ou de choses. Il peut s’agir d’un nom de famille, d’un prénom, d’un pseudonyme, d’un nom de peuple, etc. Le nom peut être composé et peut comprendre l’article :

  • L’homme qu’était Laurier…
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière.
  • Elle venait de La Tuque.

Le nom propre peut devenir nom commun :

  • À la suite d’une généralisation :
    • Séraphin (héros de roman)
    • un séraphin (homme avaricieux)
    • Mécène
    • un mécène
  • À la suite d’un transfert métonymique (rapport d’origine, en particulier) :
    • Oka
    • un morceau d’oka
    • la Champagne
    • du champagne

Nom propre par convention

Le nom propre par convention est un nom ou un adjectif du vocabulaire commun que l’on élève au rang de nom propre. Comme le nom propre par nature, il peut être simple ou composé :

  • le Pacifique
  • la rue Cinq-Mars

Le nom commun peut devenir nom propre :

  • S’il acquiert une valeur unique dans un contexte restreint. Dans ce cas, il se présente fréquemment sous une forme elliptique :
    • la Loi
    • les Prairies
    • les Communes

Remarque : Dans le cas de loi, l’article défini joint à la majuscule (la Loi) renvoie à une loi précise, identifiée par le contexte; on écrirait cependant cette loi, la présente loi.

  • S’il est employé comme allégorie, ou à la suite d’une personnification ou de la déification d’idées, d’animaux, de choses ou de phénomènes :
    • La Cigale ayant chanté tout l’été…
    • La Nuit est fille de la Terre et du Ciel.
  • S’il est utilisé comme nom d’animal :
    • La course a été remportée par le cheval Secrétariat.
  • L’adjectif peut aussi devenir nom propre :
    • le Septième (personnage de Marie-Claire Blais)
    • les Rocheuses

Principes d’écriture

Article

L’article prend la majuscule lorsqu’il est le premier élément d’une appellation ou d’un titre :

  • Le malade imaginaire
  • La Ronge (ville de la Saskatchewan)

En cours de phrase, l’article se plie aux lois de la syntaxe : c’est dire que l’article défini le ou les, précédé de la préposition à ou de, prend la forme contractée, et qu’il se met alors en caractères ordinaires, avec minuscule initiale :

  • J’ai lu Le malade imaginaire en une soirée.
  • Je n’ai lu que quelques pages du Malade imaginaire.

Trait d’union

Le nom commun composé conserve ses traits d’union lorsqu’il devient nom propre :

  • la boutique Croque-Monsieur

Il en est de même pour le nom propre composé que l’on abrège :

  • Î.-P.-É. pour Île-du-Prince-Édouard

Préfixe

Les préfixes qui sont suivis d’un trait d’union dans un nom propre prennent la majuscule initiale :

  • l’Anti-Liban (chaîne de montagnes)
  • la Contre-Réforme
  • la région de l’Entre-Deux-Mers
  • les Néo-Zélandais

Toutefois, ces préfixes gardent la minuscule lorsqu’ils ne forment pas, avec les éléments auxquels ils sont joints par le trait d’union, un nom ou une dénomination véritable :

  • une manifestation anti-États-Unis
  • des pseudo-Français
  • nos alliés d’outre-Atlantique

Adjectif antéposé

Dans un nom propre composé ou une dénomination, comme dans le surnom d’une région, l’adjectif placé avant le premier substantif prend la majuscule :

  • la Grande-Bretagne
  • le Moyen-Orient
  • le Nouveau Monde
  • le Troisième Reich
  • les Hautes Études commerciales
  • les Premières Nations

Accents et autres signes

On doit mettre à la majuscule tous les signes orthographiques exigés par les mots (accent, cédille, tréma), y compris l’accent sur la préposition à :

  • Émilie
  • À la recherche du temps perdu

Cette règle s’applique notamment aux abréviations; seuls font exception les sigles proprement dits et les acronymes écrits tout en majuscules. On écrit donc :

  • É.-U. = États-Unis
  • Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard

    mais

  • ALENA = Accord de libre-échange nord-américain

Lettres soudées dans un nom propre

Lorsque les deux premières lettres d’un nom propre sont soudées, elles prennent l’une et l’autre la majuscule :

  • Le complexe d’Œdipe est un élément central de la psychanalyse freudienne.
  • Les Ægates sont des îles proches de la Sicile.

Italique

Voir noms propres (italique aux noms propres) et noms propres en langue étrangère.

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :