feu/défunt

Feu

L’adjectif feu vient du latin vulgaire fatutus qui, jusqu’au début du 11e siècle, avait le sens de « malheureux », « qui a une mauvaise destinée ». Puis, vers 1172, il a pris le sens de « mort », « qui a accompli sa destinée ». De nos jours, l’adjectif feu signifie « décédé depuis peu de temps ». On peut aussi l’employer pour désigner une chose qui n’existe plus (feu le restaurant Henri-Burger). L’expression est de registre littéraire ou juridique.

Accord

L’adjectif feu s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il accompagne s’il est placé entre le déterminant et le nom.

  • la feue princesse Diana
  • nos feus parents
  • tes feues tantes

Il demeure invariable s’il est placé devant le nom et son déterminant, ou s’il n’y a pas de déterminant :

  • feu nos parents
  • feu madame Desmarais
  • feu Marguerite Tremblay

L’adjectif feu est généralement placé devant le nom auquel il se rapporte. On le rencontre rarement placé après le nom. Dans un tel cas, il s’agit d’une « liberté de poète ». L’adjectif feu s’accorde alors avec le nom qu’il accompagne :

  • se détruira-t-elle comme les fleurs feues… (Arthur Rimbaud)

Défunt

On emploie l’adjectif défunt pour parler d’une personne qui est décédée depuis un certain temps, par opposition à feu (« décédé depuis peu de temps »).

Accord

L’adjectif défunt s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. On peut placer l’adjectif défunt avant ou après le nom. On évite toutefois de le placer avant le déterminant (défunt mon père, défunte ma sœur).

  • ma défunte sœur (et non : défunte ma sœur)
  • tes défunts parents
  • ton oncle défunt
  • nos tantes défuntes

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :