commis

L’emploi du trait d’union dans les noms composés avec le mot commis ne fait pas l’objet d’une règle particulière. On écrit le plus souvent commis voyageur sans trait d’union, mais les termes commis-greffier, commis-comptable, commis-vendeur, etc., en prennent généralement un. Les deux noms prennent la marque du pluriel.

  • des commis voyageurs
  • des commis-comptables
  • des commis-vendeurs
  • des commis-greffiers

Au Québec, commis ne s’accorde pas au féminin, mais dans certaines régions d’Europe, on rencontre commise.

  • Elle est commis-vendeuse.
  • Elle est commise-vendeuse.

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :