comme…, etc.

On pourrait croire que c’est commettre un pléonasme que de terminer par etc. une énumération introduite au moyen de par exemple, comme, tels ou tels que. Cependant, aucun ouvrage ne condamne explicitement cet usage. On en trouve même des exemples dans certaines sources renommées :

  • Les bêtes féroces, telles que le tigre, le lion, etc. (Académie française, citée par Joseph Hanse)

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :