advenant/advenant que

Employé en tête de phrase, advenant appartient à la langue du droit. On le trouve dans les contrats et autres actes publics, dans le sens de « s’il arrive que » :

  • Advenant la disparition du propriétaire, la maison reviendrait à ses héritiers.

Le tour advenant que n’est pas attesté. La forme attestée qui s’en rapproche le plus est le cas advenant que. Elle appartient toutefois à la langue juridique :

  • Le cas advenant que les parties se séparent.

Dans la langue courante, on emploie plutôt si, à supposer que, etc.

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :