Language Navigator

Language Navigator allows you to search by keyword or by theme to quickly find answers to questions about language or writing in English and French. To learn more about this search engine, consult the section entitled About Language Navigator.

New to Language Navigator? Learn how to search for content in Language Navigator.

Search by keyword

Search fields

Search by theme

Search by theme to quickly access all of the Portal’s language resources related to a specific theme.

About Language Navigator

Language Navigator simultaneously searches all of the writing tools, quizzes and blog posts on the Language Portal of Canada. It gives you access to everything you need to write well in English and French: articles on language difficulties, linguistic recommendations, conjugation tables, translation suggestions and much more.

To translate a term or to find answers to terminology questions in a specialized field, please consult TERMIUM Plus®.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Results 1 to 10 of 43 (page 1 of 5)

Communication claire : mots de liaison

Liste de mots et d’expressions qui permettent d’établir des liens entre les idées, comme d’abord, dans le but de, par contre, enfin.
(Un sujet semblable est traité en anglais dans l’article clear communication: transition words.) Attention : Les mots suivis d’un astérisque (*) peuvent être difficiles à comprendre pour certains lecteurs. Addition ainsi que à l’appui de* aussi d’abord d’ailleurs* d’un côté/d’un autre côté d’une part/d’autre part de même que de plus de surcroît* également en ce qui a trait à* en ce qui concerne en conformité avec* en dernier lieu* enfin en outre* ensuite et et même finalement ni par ailleurs* pour ce qui est de* premièrement puis quant à sur le plan de But afin de/que à seule fin de* dans le but de de façon à de manière à en vue de pour pour que Cause à cause de à force de à la lumière de* à la suite de à savoir* car comme compte tenu du fait que en raison de étant donné que grâce à parce que par conséquent* par suite de* puisque vu que Comparaison ainsi que à l’instar de* aussi autant (de)… que comme comme si comparativement à* conformément à* contrairement à davantage de même que en comparaison de* en conformité avec* moins (de)… que plus (de)… que si bien que tant tant que tel Conclusion, résumé ainsi à tout prendre* aussi au total bref c’est pourquoi d’où d’une façon générale dans l’ensemble dans les grandes lignes de ce fait donc en conclusion en d’autres termes en définitive* en résumé en somme* en un mot finalement pour cette raison pour conclure pour terminer pour tout dire tout compte fait* Condition, hypothèse à la condition que à moins que à supposer que au cas où dans la mesure où dans le cas où dans l’éventualité où* de sorte que* en admettant que en cas de même si pour peu que* pourvu que si Conséquence ainsi alors à tel point que attendu que* au fond au surplus* à vrai dire c’est pourquoi comme dans ces conditions de ce fait de cette façon de sorte que* de toute manière donc du coup* du reste* effectivement* en ce cas en conséquence en effet en fait en principe en réalité en théorie en vérité il s’ensuit que* par conséquent* pour pour ces motifs* pour cette raison puisque quoi qu’il en soit si bien que tellement que* vu Étapes d’un texte après quoi avant tout compte tenu de/que de plus de surcroît* enfin en outre* en plus en premier/en deuxième/en troisième lieu* en premier/en second/en dernier lieu* ensuite en terminant étant donné que finalement par surcroît* pour terminer tout d’abord Explication, illustration ainsi alors à savoir au cas où au reste* aussi bref car certes* c’est-à-dire c’est dire c’est pourquoi d’ailleurs* dans ce cas dans cet esprit dans l’ensemble de fait du reste* effectivement* en effet en fait en fin de compte en raison de en réalité en somme* entre autres en vérité grâce à notamment* parce que par exemple puisque si l’on songe que* somme toute* tel que tout compte fait* en ce sens Insistance, mise en évidence à ce propos à ce sujet à cet égard à cette fin certainement en matière de il est à noter que* mentionnons que notamment* notons que or* tout à fait Moyen à l’aide de au moyen de grâce à par l’entremise de (quelqu’un)* par l’intermédiaire de* Opinion personnelle à mon avis à mon sens* d’après il me semble quant à moi personnellement pour ma part selon moi Opposition, concession à défaut de* à l’encontre de* à l’inverse à l’opposé au contraire au lieu de bien que cependant du moins d’un autre côté du reste* encore que* en dépit de* en revanche* mais malgré malgré tout même si néanmoins* or* par contre plutôt pourtant quoique* sauf si seulement tandis que toutefois Restriction, atténuation d’une idée à l’exception de à l’exclusion de* à moins que au risque de cependant de toute façon du moins en dépit de* essentiellement* excepté hormis* mais malgré même si néanmoins* notamment* par contre par exception* pour autant que* pourtant pourvu que quitte à quoique* sans parler de sans préjuger* sans que sauf sous cette réserve* sous réserve de/que* toutefois Temps à ce jour à compter de* actuellement à l’avenir à l’époque actuelle à l’heure actuelle antérieurement* à partir de à présent au fur et à mesure que aujourd’hui dans le passé dans les circonstances actuelles dans l’état actuel des choses dans un délai de de nos jours dès maintenant désormais* d’ici là dorénavant* d’ores et déjà* en ce moment entre-temps finalement jusqu’à ce jour jusqu’à ce que jusqu’à maintenant jusqu’à présent jusqu’au moment où jusqu’ici pour le moment pour l’instant précédemment* puis sans délai sans tarder tandis que
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 186,678

Respecter la non-binarité de genre en français

Billet de blogue en français décrivant des façons d’adapter son écriture pour tenir compte des personnes non binaires.Si les mouvements féministes des années 1970 et 1980 ont poussé les institutions à se doter de principes de rédaction non sexistes et à promouvoir la féminisation inclusive, l’évolution de nos sociétés nous amène à reconsidérer notre rapport à la langue genrée. Nous cherchons maintenant à adopter des pratiques de rédaction et de traduction qui répondent aux besoins des personnes non binaires et leur assurent la reconnaissance qui leur est due. Qu’entend-on par « personnes non binaires »? Dans l’article intitulé « Les personnes non binaires en français : une perspective concernée et militante » (PDF), Florence Ashley, juriste et bioéthicienne non binaire, explique que les personnes non binaires, « qui ne s’identifient ni au genre masculin ni au genre féminin, peuvent n’être d’aucun genre (agenre), être de deux genres (bigenre), d’identification de genre partielle (demigenre), ou de genre qui varie dans le temps (fluide dans le genre), pour ne nommer que quelques identités non binaires spécifiques ». Or, le français moderne ne reconnaissant que deux genres exclusifs – le masculin et le féminin –, on devine que des difficultés se posent. Tout d’abord, mentionnons que les personnes non binaires francophones sont les mieux placées pour se prononcer sur les stratégies à employer. Dans ce dossier, c’est l’usage des communautés concernées qui fait foi. Saluons les efforts de l’Office québécois de la langue française (article Désigner les personnes non binaires) et du Bureau de la traduction (Lexique sur la diversité sexuelle et de genre), pour ne nommer que ceux-là, qui ont consulté ces communautés et ont recensé quelques pratiques militantes et issues de ces communautés. Quiconque se penche sur les pratiques de « dégenrage » de la langue constatera un manque de consensus. Faut-il s’en étonner? Pendant longtemps, les communautés de la diversité sexuelle et de la pluralité des genres ont été réduites au silence, ce qui explique peut-être qu’elles en sont encore à l’étape de trouver des façons de parler de leurs expériences. Quelques stratégies de neutralisation Voici quelques stratégies auxquelles les rédactaires Note de bas de page * francophones ont recours pour tenir compte des personnes non binaires. Termes épicènes : Ne présentent pas d’alternance masculin/féminin et désignent tout aussi bien les femmes, les hommes et les personnes non binaires. Exemples : le lectorat, le personnel, la population, les scientifiques, les élèves. Formules inclusives : Évitent l’emploi du masculin générique et emploient plutôt la féminisation inclusive, ce qui se traduit entre autres par des doublets. Reflètent tout de même une binarité masculin-féminin. Exemples : les Canadiens et les Canadiennes, les professionel·le·s. Néologismes : Pronoms neutres (par exemple : iel, ille, al et ol pour la 3e personne du singulier). Articles neutres (par exemple : an pour un/une). Modification des terminaisons (par exemple : autaire pour auteur/autrice). Mots-valises (par exemple : frœur, pour frère/sœur). Modification des accords (par exemple : heureuxe pour heureux/heureuse). Notons que, dans le contexte qui nous intéresse, le genre linguistique, qui est attribué aux objets inanimés et qui relève davantage de la convention, n’est pas pertinent et n’est pas remis en question. Comme le souligne Florence Ashley, les formules inclusives ne sont pas toujours respectueuses des personnes non binaires : bien souvent, elles visibilisent les femmes, mais elles ne reconnaissent pas l’existence des personnes non binaires. C’est le cas de l’exemple « les Canadiens et les Canadiennes ». À cet égard, les graphies tronquées (créées notamment à l’aide du point médian) sont généralement perçues comme étant plus inclusives des personnes non binaires. Monsieur, madame ou…? La plupart des ouvrages de référence recommandent d’abandonner les titres de civilité lorsque l’on s’adresse à une personne non binaire dans un contexte formel. À mon avis, cet exemple illustre une certaine maladresse, voire un malaise. De toute évidence, nous avons de la difficulté à adapter nos pratiques à la réalité des personnes non binaires. Si la première concession que nous acceptons de faire est de renoncer à nous adresser à elles en employant un titre de civilité, cela m’apparaît plutôt révélateur. Or, quelques solutions ont été proposées : on pourrait écrire « Mx », « mix », « mixe » ou « mondame », par exemple. La stratégie du « x », qui consiste à remplacer une terminaison genrée, est employée non seulement par les anglophones, mais aussi par les hispanophones, qui pourront se dire latinx plutôt que latino/latina. En ayant recours au français neutre sur le plan du genre, on témoigne d’une volonté de s’adresser à l’ensemble de la société dans toute sa diversité; on fait une place, à même la langue, aux personnes qui ne se reconnaissent pas dans la binarité masculin-féminin. À l’heure où les spécialistes de la langue cherchent à défendre la valeur de leur travail, des questions comme celles du genre neutre en français nous donnent l’occasion de faire valoir nos compétences. Rédiger de façon à inclure les personnes non binaires représente un défi linguistique contemporain; en se proposant de le relever, on fait appel à sa créativité. C’est un exercice qui demande de l’empathie et du respect : il faut faire des recherches et se tourner vers les autaires issus des communautés concernées. Plusieurs autaires et linguistes non binaires œuvrent à faire avancer les discussions en vue d’en arriver à un consensus. Je vous invite à suivre la progression de ces échanges. Quelques suggestions pour poursuivre votre lecture : Alpheratz. Grammaire du français inclusif, Éditions Vent solars, 2018, 434 p. Voir aussi la page Genre neutre de son site web. ASHLEY, Florence. « Les personnes non binaires en français : une perspective concernée et militante » (PDF), H-France Salon, vol. 11, no 14, 2019. Conseil québécois LGBT, Politiques transversales : revendications pour un Québec trans-inclusif, 2017. Notes Note de bas de page * La terminaison en -aire sert à marquer la neutralité. Retour à la référence de la note de bas de page *
Source: Our Languages blog (posts from our contributors)
Number of views: 73,332

Pronoms indéfinis : certains, tous, plusieurs, aucun…

Jeu dans lequel on doit choisir le pronom indéfini qui convient dans la phrase.Ah! ces pronoms indéfinis… vagues et imprécis… Quel rôle jouent-ils dans une phrase? Eh bien, ils remplacent des personnes, des animaux ou des choses. Ce petit exercice vous permettra de vous familiariser avec ces pronoms.Dans les phrases suivantes, choisissez le pronom indéfini qui convient.1. Mon réfrigérateur est vide. Je n’ai à me mettre sous la dent!aucunnulle moindrerien2. me dit qu’il annulera notre rendez-vous.QuiconqueQuelque choseRienPlusieurs3. Tout est réglé. n’a besoin de s’inquiéter maintenant.NulOnQuiconqueAucun4. J’ai tellement pris de poids que plus rien ne me va dans ma garde robe. est trop petit.La plupartToutPlusieursBeaucoup5. J’ai acheté des fraises, mais sont pourries.aucunenullesplusieurstous6. On ne devrait pas se permettre de critiquer .autruinulquelconqueaucun7. Je ne connais de ses amis.aucunquelconquenulstous8. Je suis aussi affectée que par cette catastrophe.personnequelconquequiconqueautrui9. Tout le monde veut vivre longtemps, mais ne veut vieillir.la plupartpersonnecertainsquiconque10. ont approuvé la décision, d’autres s’y sont opposés.CertainsNulQuiconquePersonne  
Source: Quizzes on the Language Portal of Canada
Number of views: 31,340

Verbes à l'impératif 2 : en, y et autres pronoms

Jeu dans lequel il faut écrire correctement les verbes à l’impératif quand ils sont employés avec en, y ou un autre pronom.Riez chaque jour! Voilà un exemple d’impératif tout simple, qui se conjugue comme le présent de l’indicatif (vous riez devient riez). Les choses se compliquent un peu quand on ajoute en, y ou un pronom complément après un verbe à l’impératif.Saurez-vous déjouer tous ces pièges? Trouvez, pour chaque exemple, la phrase qui est bien écrite.1. deux minutes!Donne-moiDonnes-moiDonne moi2. un petit mot pour le remercier.Écrit-lui-enÉcris-luiÉcrit-lui3. en acheter un! sans tarder.Vas vite, Vas-yVa vite, Va-yVa vite, Vas-yVa-vite, Va-z-y4. à tes collègues, ça les intéressera.Parles-enParle-z’enParle-z-enParle-e5. Au lieu de faire un seul cadeau, deux.faisez enfaisez-enfaites enfaites-en6. vite!Vas-t-enVa-t-enVas-t’enVa-t’en7. sur la table.Remet leRemet-leRemets leRemets-le8. bien de tes vacances! au maximum.Profite, Profites-enProfites, Profites-enProfite, Profite-t-enProfites, Profite-en9. signer dès que possible.Veillez laVeillez-laVeuillez la signerVeuillez-la signer10. message à mon ami.Transmet leTransmet-leTransmets leTransmets-le  
Source: Quizzes on the Language Portal of Canada
Number of views: 27,934

Pronoms relatifs : que ou dont?

Jeu dans lequel il faut choisir le bon pronom relatif, soit que ou dont.Choisir entre que et dont est parfois embêtant. C'est probablement une difficulté que vous connaissez et dont vous êtes conscient, d'ailleurs!Un petit truc : dont inclut le mot de. On l'emploiera donc dans des contextes où il faut rendre l'idée du mot de.À vous de choisir le mot approprié dans les phrases suivantes.1. Regarde! C'est l'affiche Théo a créée pour le festival.quedont2. Voilà justement l'outil j'avais besoin.quedont3. Voilà les outils nous aurions besoin de remplacer.quedont4. Si tu as un instant, essaie la nouvelle application nous venons de lancer.quedont5. Voici la liste des produits nous assurons la distribution.quedont6. C'est un homme j'admire, un écrivain j'adore l'imagination et l'humour.que, quedont, dontque, dontdont, que7. J'ai dévoré en quelques heures le livre il m'a offert. Absolument captivant!qu'dont8. Raconte-nous tout ce tu te souviens, tous les détails tu te rappelles.que, quedont, dontque, dontdont, que9. Est-ce le fameux gâteau au citron tu promets depuis si longtemps de nous préparer?quedont10. Est-ce le fameux gâteau au citron tu nous parles depuis si longtemps?quedont  
Source: Quizzes on the Language Portal of Canada
Number of views: 24,117

dont/où/que/qui (virgule)

Article sur l’emploi de la virgule devant les pronoms relatifs dont, où, que et qui.
Sur cette page Dans une relative explicative Pronom relatif non associé au mot qui précède Renseignements complémentaires Dans une relative explicative Les pronoms dont, où, que et qui sont toujours précédés d’une virgule lorsqu’ils introduisent une relative explicative : Le Coquelicot, où j’ai mangé mes premières crêpes Suzette, est l’un de mes restaurants préférés. Les livres anciens, dont il fait collection depuis plusieurs années, occupent une place importante dans sa bibliothèque. Les tulipes hâtives, qui fleurissent dès le mois d’avril, font oublier les rigueurs de l’hiver. En revanche, ils ne sont jamais précédés de la virgule lorsqu’ils introduisent une relative déterminative : Le livre dont il s’est servi se trouve à la bibliothèque. J’aime les restaurants où l’on peut apporter son propre vin. Les tulipes qui fleurissent tôt au printemps sont appelées « hâtives ». Comme l’illustre l’exemple suivant, la virgule peut vraiment changer le sens de la phrase : Les étudiants, qui sont arrivés en retard, ont manqué des explications importantes. (tous les étudiants sont arrivés en retard) Les étudiants qui sont arrivés en retard ont manqué des explications importantes. (seuls les étudiants qui sont arrivés en retard ont manqué les explications) Pronom relatif non associé au mot qui précède Pour signaler que le pronom relatif ne s’applique pas au mot qui le précède directement, des auteurs recommandent d’adopter l’une ou l’autre des solutions suivantes : placer une virgule devant le pronom : J’ai rencontré la fille d’un ami, qui est accusée de… utiliser un pronom comme auquel ou lequel, plus lourd, mais qui précise le sens de la phrase puisqu’il varie en genre et en nombre : J’ai rencontré la fille d’un ami, laquelle est accusée de… Ces solutions ne sont cependant pas toujours satisfaisantes. La meilleure solution consiste souvent à reformuler la phrase. Renseignements complémentaires Voir virgule avec les relatives explicatives et déterminatives.
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 18,527

Tout : un remède pour tout

Jeu où il faut choisir la bonne orthographe du mot tout (tout, toute, tous, toutes ou touts).Savez-vous bien écrire le mot tout? Testez vos connaissances avec ce jeu.1. J'ai mangé cette tarte.touttoutetoustoutestouts2. Les mots venaient seuls.touttoutetoustoutestouts3. Veuillez vous préparer à l'avance pour éviter perte de temps.touttoutetoustoutestouts4. Ils sont très actifs.touttoutetoustoutestouts5. Ces éléments forment des distincts.touttoutetoustoutestouts6. Elles étaient consternées.touttoutetoustoutestouts7. Assurez-vous de fermer les lumières.touttoutetoustoutestouts8. Les enfants de âges peuvent assister à ce spectacle.touttoutetoustoutestouts9. Sa crinière était hérissée.touttoutetoustoutestouts10. Nous refusons de laisser entrer personne qui n'a pas son laissez-passer.touttoutetoustoutestouts11. Il avait ce chien pour compagnon.touttoutetoustoutestouts  
Source: Quizzes on the Language Portal of Canada
Number of views: 13,550

Pronoms indéfinis : accord du verbe

Jeu en français portant sur l’accord des verbes avec les pronoms indéfinisConnaissez-vous certaines, quelques-unes ou la plupart des difficultés liées aux pronoms indéfinis?Faites tous et toutes ce jeu, qui consiste à choisir la forme verbale correctement accordée avec le pronom indéfini dans chaque phrase.1. Ces élèves ont réussi leurs examens. La plupart à l'université.irairontirons2. Aucun d'eux ne porter ces uniformes défraîchis.voudronsvoudravoudront3. Notre expérience servira à quiconque réduire son empreinte écologique.voudraitvoudraientvoudrions4. Rien d'autre que ses cheveux et pourtant, j'arrivais à peine à le reconnaître.n'avaient changén'avait changén'avaient changés5. Quelque chose d'étrange pendant que je méditais.est arrivéest arrivéesont arrivés6. Personne entrer dans ce bâtiment en l'absence du gardien de sécurité.ne peutne peuventne peux7. Tout le monde que c'est facile à réaliser.disentditdiront8. Nulle d'entre elles ne vous le dire.sauraissauraientsaurait9. Il faudrait maintenant que d'autres leur part.fassesfassefassent10. La plupart d'entre nous de l'argent.perdrontperdrezperdra  
Source: Quizzes on the Language Portal of Canada
Number of views: 7,970

N’importe quel ou lequel?

Un article sur les expressions n’importe quel et n’importe lequel
(L’Actualité terminologique, volume 3, numéro 7, 1970, page 1) N’importe quel et n’importe lequel ne s’emploient pas indifféremment. Ce n’est pas ici la règle du « blanc bonnet » ou « bonnet blanc » qui s’applique. Ainsi, on dira « n’importe quel livre l’intéresse », mais non « venez n’importe lequel jour qu’il vous plaira ». La première locution est adjectif indéfini et la seconde, pronom indéfini. La première est suivie d’un nom qu’elle qualifie; la seconde ne l’est pas, puisqu’elle remplace le nom qu’elle représente et qui figure dans une autre phrase. « Puis-je venir n’importe quel jour? –Oui, n’importe lequel. » Ce serait une faute de dire « Puis-je venir n’importe lequel jour? » et une autre de répondre « oui, n’importe quel. » Il faut noter que « n’importe » est invariable. « N’importe, comme il n’importe, est invariable : N’importe quelles semonces le laissent indifférent » (Dictionnaire des difficultés de la langue française – Adolphe V. Thomas).
Source: Chroniques de langue (language professionals’ insights on French language issues)
Number of views: 6,954

Faits intéressants sur la traduction

Jeu en français sur la traduction, dans lequel il faut répondre à diverses questions de langue.Plus de 7 000 langues sont parlées dans le monde, et nombreuses sont les personnes qui n'en parlent qu'une seule! La traduction est importante, car elle facilite la communication entre les gens.Répondez aux questions suivantes pour apprendre des faits intéressants sur la traduction tout en mettant vos compétences linguistiques à l'épreuve!1. Le français compte les langues les plus traduites au monde.parmisparmi2. La Bible est l'ouvrage le plus traduit de tous les temps.considéréeconsidéré commeconsidérée comme3. L'œuvre Le Petit Prince a été dans des centaines de langues et dialectes. traduittraduietraduite4. On estime que plus de 600 000 personnes la traduction en tant que profession.exercents'exercent à5. Tentez de trouver l'apposition dans la phrase suivante : L'Index Translationum, une base de données de l'UNESCO, est un répertoire des ouvrages traduits dans une centaine de pays.une base de données de l'UNESCOtraduitsdans une centaine de pays6. Le verbe « traduire », qui signifie « exprimer le sens d'un mot dans une autre langue », est d'origine latine. Dans cette phrase, « qui » est un .pronom personnelpronom relatifpronom démonstratif7. Antérieure à l' commune, la traduction serait une profession vieille de plus de 2 000 ans!èreaireair8. La scientifique Émilie de Breteuil a traduit en français la théorie d'Isaac Newton sur l'attraction universelle. Quel est l'équivalent anglais du nom « scientifique »?scientificscientifixscientist9. L'alphabet cyrillique, nommé d'après le traducteur Saint Cyrille, sert entre autres aujourd'hui à écrire .le Russe, le Bulgare et le Serbele Russe, le Bulgarien et le Serbienle russe, le bulgare et le serbe10. « Les écrivains font la littérature nationale et les traducteurs font la littérature universelle José Saragamo.. » a affirmé». a affirmé», a affirmé  
Source: Quizzes on the Language Portal of Canada
Number of views: 4,563