Language Navigator

Language Navigator allows you to search by keyword or by theme to quickly find answers to questions about language or writing in English and French. To learn more about this search engine, consult the section entitled About Language Navigator.

New to Language Navigator? Learn how to search for content in Language Navigator.

Search by keyword

Search fields

Search by theme

Search by theme to quickly access all of the Portal’s language resources related to a specific theme.

About Language Navigator

Language Navigator simultaneously searches all of the writing tools, quizzes and blog posts on the Language Portal of Canada. It gives you access to everything you need to write well in English and French: articles on language difficulties, linguistic recommendations, conjugation tables, translation suggestions and much more.

To translate a term or to find answers to terminology questions in a specialized field, please consult TERMIUM Plus®.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Results 1 to 10 of 345 (page 1 of 35)

Inclusionnaire : recueil de solutions inclusives

Outil pratique français fournissant des pistes de solutions inclusives pour remplacer des mots genrés.
L’Inclusionnaire présente des mots genrés désignant ou qualifiant des personnes et offre des pistes de solutions inclusives pour les remplacer. Il a été conçu pour servir de source d’inspiration à quiconque souhaite rédiger, réviser ou traduire de façon inclusive en français conformément aux procédés énoncés dans les Lignes directrices sur l’écriture inclusive. Certaines solutions pourraient ne pas faire l'unanimité ou ne pas s’appliquer à certains contextes de rédaction. Il est donc essentiel de faire preuve de jugement dans l’application des solutions proposées. Bien entendu, l’utilisation de mots genrés n’est pas en soi fautive. Il n’est pas toujours nécessaire d’éviter ou de remplacer ces mots, et beaucoup des solutions proposées sont surtout utiles lorsqu’on parle de personnes non binaires ou dont on ne connaît pas le genre. Pour en apprendre davantage sur cet outil, consultez la page À propos de l’Inclusionnaire. Vous pouvez nous aider à améliorer l’Inclusionnaire en remplissant le formulaire de suggestions. Guide d'utilisation Les recherches peuvent être effectuées de trois façons : 1. Rechercher dans l’index de l’Inclusionnaire Sélectionnez une lettre pour parcourir l'outil par ordre alphabétique absolu. Cliquez ensuite sur une entrée pour en consulter le contenu. 2. Rechercher par mots clés dans l’Inclusionnaire Tapez le mot que vous cherchez et, à mesure que vous tapez, un filtre de recherche en temps réel ouvre les entrées et met en surbrillance les caractères saisis dans le champ. Pour de meilleurs résultats, tapez le mot que vous recherchez en entier.À noter que, s'il y a des caractères dans le champ de recherche, l'index disparaît. Pour accéder à l'index, il suffit de vider le champ de recherche. 3. Bouton « Afficher tout » Si vous cliquez sur ce bouton, toutes les entrées s'ouvrent. Vous pouvez alors parcourir les entrées, ou bien appuyer simultanément sur les touches « Ctrl » et « F » de votre clavier pour effectuer une recherche par terme dans la fenêtre « Rechercher » de votre navigateur. Malheureusement, ce truc de recherche ne fonctionne pas avec tous les types d'appareils. Haut de la page Formulaire de suggestions Guide d'utilisation Menu contextuel document.getElementById('inclusionnaire-floating-right-menu').style.display='block';
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 287,463

Écriture inclusive – Lignes directrices et ressources

Page principale de la section « Écriture inclusive » présentant les lignes directrices ainsi que diverses ressources sur l’écriture inclusive.
Consultez des articles approfondis sur des principes et des procédés permettant d’écrire de façon inclusive en français et accédez à d’autres ressources portant sur ce sujet. Sur cette page Lignes directrices sur l’écriture inclusive Principes et procédés de l’écriture inclusive Représentation de la non-binarité dans les communications écrites Ressources sur le vocabulaire respectueux et inclusif Aide-mémoire sur l'écriture inclusive Renseignements complémentaires Lignes directrices sur l’écriture inclusive Les Lignes directrices sur l’écriture inclusive sont conçues pour aider la fonction publique fédérale et toute autre institution intéressée à adopter une écriture évitant toute forme de discrimination, qu’elle soit fondée sur le sexe, le genre, l’orientation sexuelle, la race, l’origine ethnique, les handicaps ou tout autre facteur identitaire. Les questions liées à la représentation des genres à l’écrit y occupent une place prépondérante, étant donné la nature genrée de la langue française. Pour de plus amples renseignements sur la création de ce contenu, consultez la page Historique des Lignes directrices sur l’écriture inclusive. Certaines des possibilités présentées pourraient ne pas faire l'unanimité. Les Lignes directrices vous offrent des pistes de solutions aux questions que soulève la rédaction d’un texte inclusif, et non des réponses à appliquer automatiquement dans toutes les circonstances. Vous trouverez la définition de certains des termes utilisés dans les Lignes directrices à la page Écriture inclusive : glossaire. Vous pouvez aussi consulter les lignes directrices sur l’écriture inclusive en anglais (en anglais seulement) pour découvrir les principes et procédés propres à cette langue. Principes et procédés de l’écriture inclusive L’approche d’écriture inclusive proposée comprend six grands principes pour vous guider dans la rédaction de textes inclusifs en français et un éventail de procédés concrets parmi lesquels choisir selon les contextes. Afficher tout Masquer tout Contexte et principes L’article Écriture inclusive : contexte et principes présente une définition de l’écriture inclusive ainsi que les six grands principes qui devraient guider l’application des différents procédés d’écriture inclusive. Il comprend les sections suivantes : Contexte Définition de l’écriture inclusive Principes de l’écriture inclusive Principe 1 : Combiner les ressources de la langue Principe 2 : Donner une place égale au féminin et au masculin Principe 3 : Respecter les préférences des personnes concernées Principe 4 : Faire des choix représentatifs de la diversité Principe 5 : Veiller à la clarté de l’information Principe 6 : Faire preuve de cohérence Formulations neutres L’article Écriture inclusive : formulations neutres présente de l’information générale sur les formulations neutres, qui se divisent en trois catégories : les noms collectifs, les mots épicènes et les reformulations. Noms collectifs L’article Écriture inclusive : noms collectifs aborde l’emploi des noms qui désignent un ensemble de personnes. Il comprend les sections suivantes : Généralités sur les noms collectifs Exemples d’emploi de noms collectifs polyvalents Emploi de pronoms de reprise après un nom collectif Mots épicènes L’article Écriture inclusive : mots épicènes traite des mots qui s’emploient tant au féminin qu’au masculin sans changer de forme. Il comprend les sections suivantes : Généralités sur les mots épicènes Noms épicènes Emploi de noms épicènes au pluriel Emploi de noms épicènes au singulier Emploi de pronoms de reprise avec des noms épicènes Exemples d’emploi de noms épicènes dans des phrases neutres Adjectifs épicènes Exemples d’emploi d’adjectifs épicènes dans des phrases neutres Pronoms épicènes Exemples d’emploi de pronoms épicènes dans des phrases neutres Reformulations L’article Écriture inclusive : reformulations présente différentes façons de modifier une phrase pour éviter les tournures genrées. Il comprend les sections suivantes : Généralités sur les reformulations Procédés de reformulation Utiliser des périphrases Supprimer des éléments non essentiels Utiliser la voix active plutôt que la voix passive Utiliser la voix passive plutôt que la voix active Avoir recours à un nom inanimé Mettre à profit les tournures impersonnelles Utiliser un verbe plutôt qu’un nom Choisir des temps et modes verbaux ne portant pas la marque du genre Changer le sujet Rendre le participe passé invariable Avoir recours à la métonymie Doublets L’article Écriture inclusive : doublets présente l’emploi du doublet, qui consiste à écrire l'une à côté de l’autre la forme masculine et la forme féminine d’un nom, d’un pronom ou d’un adjectif. Il comprend les sections suivantes : Généralités sur les doublets Ordre des éléments dans les doublets Omission de mots dans les doublets (ellipse) Ellipse du complément Ellipse du déterminant Ellipse d’un nom épicène ou d’un homophone (doublet de déterminants) Emploi des doublets avec des nombres Emploi de pronoms de reprise après des doublets Doublets abrégés L’article Écriture inclusive : doublets abrégés aborde l’emploi de doublets qui combinent la forme masculine et la forme féminine d’un nom, d’un pronom ou d’un adjectif au moyen d’un signe typographique. Il comprend les sections suivantes : Généralités sur les doublets abrégés Emploi du point médian dans les doublets abrégés Positionnement du point médian Marque du pluriel avec le point médian Emploi de la barre oblique avec les mots courts Accords L’article Écriture inclusive : accords aborde différentes questions relatives aux accords en genre dans un contexte d’écriture inclusive. Il comprend les sections suivantes : Généralités sur les accords Accord de proximité Accord au choix Accord des doublets abrégés au pluriel Accord relatif aux personnes non binaires Alternance L’article Écriture inclusive : alternance aborde différents contextes dans lesquels l’alternance, c’est-à-dire l’emploi du féminin et du masculin tour à tour, peut être utile en écriture inclusive. Il comprend les sections suivantes : Généralités sur l’alternance Alternance dans les énumérations Alternance dans les mises en situation Alternance dans les subdivisions d’un texte ou dans un ensemble de textes Notes explicatives L’article Écriture inclusive : notes explicatives donne des conseils sur l’utilisation des notes explicatives et fournit des exemples de notes convenant à différents contextes. Il comprend les sections suivantes : Généralités sur les notes explicatives Note sur la volonté d’inclusion Note signalant des citations ou des appellations non inclusives Note sur l’emploi de procédés exploratoires Personnalisation L’article Écriture inclusive : personnalisation porte sur la personnalisation dans un contexte d’écriture inclusive, c’est-à-dire sur l’adaptation d’un texte en fonction des caractéristiques du public visé ou d’autres facteurs. Il comprend les sections suivantes : Généralités sur la personnalisation Adaptation aux destinataires Adaptation d’appellations Éléments de la lettre ou du courriel L’article Écriture inclusive : éléments de la lettre ou du courriel présente différents moyens d’éviter les marques du genre dans la correspondance. Il comprend les sections suivantes : Contextes d’application Vedette Formule d’appel Formule de salutation Représentation de la non-binarité dans les communications écrites Les personnes de la diversité sexuelle et de genre ont mis et continuent de mettre de l’avant différents procédés de rédaction en français permettant de produire des textes qui correspondent à leur réalité. Les articles suivants présentent certains de ces procédés, comme les néologismes (mots nouveaux) de genre neutre, et traitent de la traduction du pronom anglais they employé au singulier. Afficher tout Masquer tout Communications relatives aux personnes non binaires L’article Écriture inclusive : communications relatives aux personnes non binaires présente des procédés d’écriture qu’on peut employer dans certains contextes pour tenir compte de la réalité des personnes non binaires. Il comprend les sections suivantes : Considérations générales sur l’écriture non binaire À propos du terme « non binaire » Recommandations générales Pour commencer, écouter Respecter et inclure en toute clarté Pronoms Accord avec les néopronoms Titres de civilité Appellations neutres Emploi de néologismes neutres quand une personne en fait la demande Accord avec les néologismes neutres Point médian Accord avec les mots formés au moyen d’un point médian Traduction du pronom they employé au singulier L’article Écriture inclusive : traduction du pronom they employé au singulier décrit différentes utilisations du pronom anglais they employé au singulier et offre des solutions pour le traduire en français. Il comprend les sections suivantes : Généralités sur le pronom they employé au singulier They pour désigner une personne non binaire Utiliser une reformulation Répéter le nom de la personne Employer le pronom « iel » si nécessaire They pour désigner une personne dont on ne connaît pas le genre Ressources sur le vocabulaire respectueux et inclusif Le choix de mots respectueux est un élément important de la volonté d’inclusion. Les ressources ci-dessous vous aideront à employer les mots justes dans vos textes. Afficher tout Masquer tout Inclusionnaire : recueil de solutions inclusives L’Inclusionnaire présente de nombreux exemples de solutions inclusives pour remplacer des noms, des adjectifs et des participes passés genrés. Le Groupe de travail interministériel sur l’écriture inclusive a créé cet outil afin d’offrir le plus grand nombre possible de solutions concrètes pour accompagner les Lignes directrices sur l’écriture inclusive. Inclusionnaire : recueil de solutions inclusives Guide de la terminologie liée à l’équité, la diversité et l’inclusion Ce guide bilingue vise à favoriser la compréhension des concepts liés à l’équité, à la diversité, à l’accessibilité et à l’inclusion, et comprend des définitions et des notes d’usage sur certains termes clés de ces domaines. Il a été élaboré par le Comité interministériel de terminologie sur l’équité, la diversité et l’inclusion en réponse à l'Appel à l'action en faveur de la lutte contre le racisme, de l'équité et de l'inclusion dans la fonction publique fédérale. Guide de la terminologie liée à l’équité, la diversité et l’inclusion Lexiques Ces lexiques élaborés par les terminologues du Bureau de la traduction recensent les équivalents en français et en anglais de termes clés se rapportant à l’accessibilité et à la diversité sexuelle et de genre. Lexique sur l’accessibilité Lexique sur la diversité sexuelle et de genre Féminisation Ces articles comprennent des recommandations en matière de féminisation en français de même que des listes présentant la forme féminine de nombreux titres de fonction. Féminisation des titres de fonction Titres de fonction au féminin (liste alphabétique) Aide-mémoire sur l'écriture inclusive Cet aide-mémoire sur l’écriture inclusive résume les grands principes et procédés qui permettent de rédiger de façon inclusive et présente différentes ressources sur le sujet. Il est aussi possible de télécharger une version PDF imprimable de l’aide-mémoire. Renseignements complémentaires Écriture inclusive : glossaire Historique des Lignes directrices sur l’écriture inclusive Écriture inclusive – Lignes directrices et ressources en anglais (en anglais seulement) Section « Écriture inclusive » de la Collection de ressources linguistiques canadiennes
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 226,777

Écriture inclusive : glossaire

Liste de termes spécialisés ou utilisés dans un sens précis dans les articles sur l’écriture inclusive en français, accompagnés d’une définition.
Les Lignes directrices sur l’écriture inclusive contiennent certains termes spécialisés ou utilisés dans un sens bien précis. Les définitions ci-dessous peuvent être utiles pour bien comprendre certains des principes et procédés présentés. alternance Emploi du féminin et du masculin tour à tour afin de leur donner une importance égale. Voir l’article Écriture inclusive : alternance. doublet Ensemble formé par la forme masculine et la forme féminine d’un nom, d’un pronom ou d’un adjectif l’une à côté de l’autre. Voir l’article Écriture inclusive : doublets. doublet abrégé Combinaison de la forme féminine et de la forme masculine d’un nom, d’un pronom ou d’un adjectif dans laquelle les terminaisons genrées sont séparées au moyen d’un signe typographique, comme le point, les parenthèses, la majuscule, la barre oblique, le trait d’union ou le point médian. Voir l’article Écriture inclusive : doublets abrégés. écriture inclusive Ensemble de principes et de procédés favorisant l’inclusion et le respect de la diversité dans les textes et permettant d’éviter toute forme de discrimination, qu’elle soit fondée sur le sexe, le genre, l’orientation sexuelle, la race, l’origine ethnique, les handicaps ou tout autre facteur identitaire. Voir l’article Écriture inclusive : contexte et principes. épicène Se dit d’un mot qui s’emploie tant au féminin qu’au masculin, sans changer de forme, ou qui n’a qu’un seul genre grammatical, mais peut désigner des personnes de tous les genres. Voir l’article Écriture inclusive : mots épicènes. exploratoire Dans le contexte de l’écriture inclusive, se dit de pratiques ou de procédés nouveaux ou avant-gardistes, qui ne sont pas d’usage courant. générique Dans le contexte de l’écriture inclusive, se dit d’un genre grammatical qui englobe l’ensemble des genres. genre Caractéristiques comportementales, culturelles et psychologiques associées aux diverses identités de genre, notamment femme ou homme, dans une société donnée. Source : Guide de la terminologie liée à l’équité, la diversité et l’inclusion genré Se dit d’un mot ou d’une formulation qui précise le genre des personnes désignées. identité de genre Sensation intérieure et profonde d’être homme ou femme, les deux, ni l’un ni l’autre, ou encore de se situer quelque part le long du spectre du genre. Source : Guide de la terminologie liée à l’équité, la diversité et l’inclusion iel Pronom personnel neutre de la troisième personne auquel s’identifient certaines personnes non binaires. Variante : ielle mix Titre de civilité neutre employé par certaines personnes non binaires. Abréviation : Mx néologisme Terme nouveau dont l’usage n’est pas généralisé ou terme employé dans un sens nouveau.  Source : fiche « néologisme », TERMIUM Plus® néopronom Nouveau pronom employé pour désigner une personne qui ne s’identifie pas aux pronoms masculins et féminins courants. neutre Dans le contexte de l’écriture inclusive, se dit d’un mot ou d’une formulation qui n’indique pas le genre des personnes dont il est question ou auxquelles on s’adresse. nom collectif Nom, généralement singulier, qui sert à désigner un ensemble de personnes et dont le genre n’est pas lié à celui des personnes concernées. Voir l’article Écriture inclusive : noms collectifs. Synonyme : collectif personne non binaire Personne dont l’identité de genre se situe en dehors du modèle de genre binaire homme ou femme. Source : fiche « personne non binaire », TERMIUM Plus® point médian Point placé au-dessus de la ligne (·), employé pour former un doublet abrégé dans le contexte de l’écriture inclusive. Synonyme : point milieu préjugé Opinion préconçue pouvant entraîner un parti pris, une aversion irraisonnée, de l’hostilité ou de la discrimination envers une catégorie de personnes. Source : fiche « préjugé », TERMIUM Plus® stéréotype Idée, opinion ou attitude toute faite, acceptée sans examen critique, et qui présente une image simplifiée d’un groupe de personnes. Renseignements complémentaires Écriture inclusive – Lignes directrices et ressources Écriture inclusive : alternance Écriture inclusive : doublets Écriture inclusive : doublets abrégés Écriture inclusive : contexte et principes Écriture inclusive : mots épicènes Écriture inclusive : noms collectifs Guide de la terminologie liée à l’équité, la diversité et l’inclusion Lexique sur la diversité sexuelle et de genre
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 109,488

Respecter la non-binarité de genre en français

Billet de blogue en français décrivant des façons d’adapter son écriture pour tenir compte des personnes non binaires.Si les mouvements féministes des années 1970 et 1980 ont poussé les institutions à se doter de principes de rédaction non sexistes et à promouvoir la féminisation inclusive, l’évolution de nos sociétés nous amène à reconsidérer notre rapport à la langue genrée. Nous cherchons maintenant à adopter des pratiques de rédaction et de traduction qui répondent aux besoins des personnes non binaires et leur assurent la reconnaissance qui leur est due. Qu’entend-on par « personnes non binaires »? Dans l’article intitulé « Les personnes non binaires en français : une perspective concernée et militante » (PDF), Florence Ashley, juriste et bioéthicienne non binaire, explique que les personnes non binaires, « qui ne s’identifient ni au genre masculin ni au genre féminin, peuvent n’être d’aucun genre (agenre), être de deux genres (bigenre), d’identification de genre partielle (demigenre), ou de genre qui varie dans le temps (fluide dans le genre), pour ne nommer que quelques identités non binaires spécifiques ». Or, le français moderne ne reconnaissant que deux genres exclusifs – le masculin et le féminin –, on devine que des difficultés se posent. Tout d’abord, mentionnons que les personnes non binaires francophones sont les mieux placées pour se prononcer sur les stratégies à employer. Dans ce dossier, c’est l’usage des communautés concernées qui fait foi. Saluons les efforts de l’Office québécois de la langue française (article Désigner les personnes non binaires) et du Bureau de la traduction (Lexique sur la diversité sexuelle et de genre), pour ne nommer que ceux-là, qui ont consulté ces communautés et ont recensé quelques pratiques militantes et issues de ces communautés. Quiconque se penche sur les pratiques de « dégenrage » de la langue constatera un manque de consensus. Faut-il s’en étonner? Pendant longtemps, les communautés de la diversité sexuelle et de la pluralité des genres ont été réduites au silence, ce qui explique peut-être qu’elles en sont encore à l’étape de trouver des façons de parler de leurs expériences. Quelques stratégies de neutralisation Voici quelques stratégies auxquelles les rédactaires Note de bas de page * francophones ont recours pour tenir compte des personnes non binaires. Termes épicènes : Ne présentent pas d’alternance masculin/féminin et désignent tout aussi bien les femmes, les hommes et les personnes non binaires. Exemples : le lectorat, le personnel, la population, les scientifiques, les élèves. Formules inclusives : Évitent l’emploi du masculin générique et emploient plutôt la féminisation inclusive, ce qui se traduit entre autres par des doublets. Reflètent tout de même une binarité masculin-féminin. Exemples : les Canadiens et les Canadiennes, les professionel·le·s. Néologismes : Pronoms neutres (par exemple : iel, ille, al et ol pour la 3e personne du singulier). Articles neutres (par exemple : an pour un/une). Modification des terminaisons (par exemple : autaire pour auteur/autrice). Mots-valises (par exemple : frœur, pour frère/sœur). Modification des accords (par exemple : heureuxe pour heureux/heureuse). Notons que, dans le contexte qui nous intéresse, le genre linguistique, qui est attribué aux objets inanimés et qui relève davantage de la convention, n’est pas pertinent et n’est pas remis en question. Comme le souligne Florence Ashley, les formules inclusives ne sont pas toujours respectueuses des personnes non binaires : bien souvent, elles visibilisent les femmes, mais elles ne reconnaissent pas l’existence des personnes non binaires. C’est le cas de l’exemple « les Canadiens et les Canadiennes ». À cet égard, les graphies tronquées (créées notamment à l’aide du point médian) sont généralement perçues comme étant plus inclusives des personnes non binaires. Monsieur, madame ou…? La plupart des ouvrages de référence recommandent d’abandonner les titres de civilité lorsque l’on s’adresse à une personne non binaire dans un contexte formel. À mon avis, cet exemple illustre une certaine maladresse, voire un malaise. De toute évidence, nous avons de la difficulté à adapter nos pratiques à la réalité des personnes non binaires. Si la première concession que nous acceptons de faire est de renoncer à nous adresser à elles en employant un titre de civilité, cela m’apparaît plutôt révélateur. Or, quelques solutions ont été proposées : on pourrait écrire « Mx », « mix », « mixe » ou « mondame », par exemple. La stratégie du « x », qui consiste à remplacer une terminaison genrée, est employée non seulement par les anglophones, mais aussi par les hispanophones, qui pourront se dire latinx plutôt que latino/latina. En ayant recours au français neutre sur le plan du genre, on témoigne d’une volonté de s’adresser à l’ensemble de la société dans toute sa diversité; on fait une place, à même la langue, aux personnes qui ne se reconnaissent pas dans la binarité masculin-féminin. À l’heure où les spécialistes de la langue cherchent à défendre la valeur de leur travail, des questions comme celles du genre neutre en français nous donnent l’occasion de faire valoir nos compétences. Rédiger de façon à inclure les personnes non binaires représente un défi linguistique contemporain; en se proposant de le relever, on fait appel à sa créativité. C’est un exercice qui demande de l’empathie et du respect : il faut faire des recherches et se tourner vers les autaires issus des communautés concernées. Plusieurs autaires et linguistes non binaires œuvrent à faire avancer les discussions en vue d’en arriver à un consensus. Je vous invite à suivre la progression de ces échanges. Quelques suggestions pour poursuivre votre lecture : Alpheratz. Grammaire du français inclusif, Éditions Vent solars, 2018, 434 p. Voir aussi la page Genre neutre de son site web. ASHLEY, Florence. « Les personnes non binaires en français : une perspective concernée et militante » (PDF), H-France Salon, vol. 11, no 14, 2019. Conseil québécois LGBT, Politiques transversales : revendications pour un Québec trans-inclusif, 2017. Notes Note de bas de page * La terminaison en -aire sert à marquer la neutralité. Retour à la référence de la note de bas de page *
Source: Our Languages blog (posts from our contributors)
Number of views: 73,230

Comment écrire des lettres et des courriels inclusifs

Billet de blogue en français traitant de la recommandation du Bureau de la traduction sur l’écriture inclusive dans la correspondance.Le Bureau de la traduction a publié récemment une recommandation linguistique sur l’écriture inclusive dans la correspondance. Nous y proposons d’utiliser des techniques simples pour écrire des courriels et des lettres d’une façon qui inclut les personnes de toutes les identités de genre. L’identité de genre expliquée Le Lexique sur la diversité sexuelle et de genre du Bureau de la traduction dit que l’identité de genre est la « sensation intérieure et profonde d’être homme ou femme, homme et femme, ni homme ni femme ». Quand une personne ne s’identifie pas soit au genre masculin, soit au genre féminin, on dit qu’elle a une identité de genre non binaire. La réponse à une question d’aujourd’hui Notre recommandation sur l’écriture inclusive dans la correspondance répond à une question tout à fait actuelle. Mettons les choses en contexte. En 2017, le gouvernement du Canada a annoncé que les citoyens pourraient dorénavant indiquer un genre autre que « masculin » ou « féminin » dans leur demande de passeport. Certains gouvernements provinciaux offrent aussi l’option « X » pour d’autres pièces d’identité. Par conséquent, des ministères et des organismes nous ont demandé de les conseiller sur la façon d’écrire de la correspondance qui s’adresse aux personnes de toutes les identités de genre. C’est à ce besoin précis que répond notre recommandation. Ce qu’est l’écriture inclusive En Europe, l’écriture inclusive se définit comme un ensemble de techniques de rédaction qui visent à inclure tant les femmes que les hommes. Au Bureau de la traduction, nous nous sommes plutôt penchés sur les façons d’inclure toutes les identités de genre lorsqu’on écrit de la correspondance. Éliminer les mots « Monsieur » et « Madame » dans l’appel et la salutation et favoriser les formulations neutres dans le corps du texte sont différents moyens à employer pour que les personnes non binaires sentent bien que l’on s’adresse à elles. Notre recommandation Nous proposons d’écrire de façon inclusive quand on adresse une lettre ou un courriel : à une ou des personnes dont on ignore le genre à une ou des personnes non binaires à un groupe de personnes diversifié (pour que chaque membre se sente inclus) Vous apprendrez dans cette recommandation comment écrire l’adresse du destinataire, les formules d’appel et de salutation et, bien sûr, le corps de la lettre ou du courriel. Pour tout savoir sur le sujet, lisez la recommandation du Bureau de la traduction sur l'écriture inclusive dans la correspondance. Bien entendu, quand vous savez que le destinataire s’identifie au genre masculin ou féminin, vous pouvez continuer d’appliquer les règles courantes de la correspondance, d’écrire des titres de civilité comme « Monsieur » et « Madame » et d’utiliser le masculin ou le féminin, selon le cas. Par contre, en cas de doute, les principes établis dans notre recommandation vous aideront à écrire de la façon la plus inclusive possible. Nous vous invitons à lire la recommandation sur l’écriture inclusive dans la correspondance. Croyez-vous qu’elle sera utile à votre organisme ou à votre entreprise? Y avez-vous trouvé des techniques d’écriture que vous utilisiez déjà? Faites-nous part de vos impressions.
Source: Our Languages blog (posts from our contributors)
Number of views: 71,129

Écriture inclusive : éléments de la lettre ou du courriel

Article sur la façon de rédiger de la correspondance de façon inclusive.
Sur cette page Contextes d’application Vedette Formule d’appel Formule de salutation Renseignements complémentaires Contextes d’application Pour écrire de façon inclusive, il est nécessaire de revoir certaines normes relatives à la correspondance afin d’éliminer les marques du genre dans les différents éléments de la lettre ou du courriel quand on s’adresse à : une personne dont on ignore le genre; une personne non binaire, si l’on ignore quel titre de civilité elle utilise (voir d’autres procédés utiles pour s’adresser à une personne non binaire dans l’article Écriture inclusive : communications relatives aux personnes non binaires); un groupe formé de personnes de différents genres. Bien entendu, on peut appliquer les règles habituelles de la correspondance lorsque l’on s’adresse à une personne précise dont on connaît le genre. Vedette Dans la vedette (nom et adresse figurant en première page de la lettre) et sur l’enveloppe, on peut écrire le prénom et le nom du ou de la destinataire sans ajouter de titre de civilité (Monsieur, Madame, etc.) ni de titre de fonction. Écriture de l’adresse dans la vedette Formulation genrée Solution neutre Madame Claude Trépanier Présidente Société arboricole 1, chemin des Érables Gatineau (Québec) J8V 1C1 Claude Trépanier Société arboricole 1, chemin des Érables Gatineau (Québec) J8V 1C1 Écriture de l’adresse sur l’enveloppe Formulation genrée Solution neutre MADAME CLAUDE TRÉPANIER 1 CHEMIN DES ÉRABLES GATINEAU QC J8V 1C1 CLAUDE TRÉPANIER 1 CHEMIN DES ÉRABLES GATINEAU QC J8V 1C1 Remarque : Sur l’enveloppe, l’adresse devrait être écrite selon les directives de Postes Canada. Formule d’appel Les formules d’appel traditionnelles sont « Monsieur », « Madame » et « Madame, Monsieur ». Pour inclure tous les genres, dans les lettres comme dans les courriels, il est conseillé d’employer « Bonjour » suivi d’une virgule plutôt que les formules traditionnelles. Exemple de formule d’appel inclusive Formulation genrée Solution neutre Madame, Monsieur, C’est avec joie que nous vous annonçons que… Bonjour, C’est avec joie que nous vous annonçons que… Dans une lettre ou un message qui ne comprend pas de vedette (nom et adresse figurant en première page de la lettre) ou que l’on souhaite personnaliser, on peut utiliser le nom de la personne comme formule d’appel. Toutefois, cette approche peut donner l’impression d’un manque de politesse. Exemples de formules d’appel inclusives formées du nom de la personne Formulation genrée Solution neutre Monsieur, Pour donner suite à votre appel… Alexis Bernard, Pour donner suite à votre appel… Madame, J’ai le grand plaisir de vous inviter… Camille Dion, J’ai le grand plaisir de vous inviter… Formule de salutation Il suffit généralement de retirer le titre de civilité (Monsieur, Madame, etc.) des formules de salutation traditionnelles pour les rendre inclusives. Exemples de formules de salutation inclusives Formulation genrée Solution neutre Veuillez agréer, Monsieur, mes meilleures salutations. Veuillez agréer mes meilleures salutations. Je vous prie de recevoir, Madame, l’expression de mes sentiments dévoués. Je vous prie de recevoir l’expression de mes sentiments dévoués. Si l’on a utilisé le prénom et le nom de la personne comme formule d’appel, on peut les reproduire dans la formule de salutation. Exemples de formules de salutation inclusives formées du nom de la personne Formulation genrée Solution neutre Recevez, Monsieur, l’expression de mes sentiments très cordiaux. Recevez, Alexis Bernard, l’expression de mes sentiments très cordiaux. Je vous prie d’agréer, Madame, l’assurance de ma haute considération. Je vous prie d’agréer, Camille Dion, l’assurance de ma haute considération. Renseignements complémentaires Écriture inclusive – Lignes directrices et ressources Écriture inclusive : glossaire Écriture inclusive : formulations neutres Écriture inclusive : communications relatives aux personnes non binaires
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 26,407

Écriture inclusive : mots épicènes

Article sur la façon de rédiger de façon inclusive en utilisant des mots épicènes.
Sur cette page Généralités sur les mots épicènes Noms épicènes Emploi de noms épicènes au pluriel Emploi de noms épicènes au singulier Emploi de pronoms de reprise avec des noms épicènes Exemples d’emploi de noms épicènes dans des phrases neutres Adjectifs épicènes Exemples d’emploi d’adjectifs épicènes dans des phrases neutres Pronoms épicènes Exemples d’emploi de pronoms épicènes dans des phrases neutres Renseignements complémentaires Généralités sur les mots épicènes Les mots épicènes sont des mots qui s’emploient tant au féminin qu’au masculin, sans changer de forme. Ils peuvent appartenir à différentes catégories grammaticales : noms (adulte, architecte, fonctionnaire, etc.) adjectifs (aimable, dynamique, habile, etc.) pronoms (vous, on, quiconque, etc.) On inclut souvent dans cette catégorie les noms qui n’ont qu’un seul genre grammatical, mais qui désignent des personnes de tous les genres. Par exemple : Noms épicènes ayant un seul genre grammatical Nom épicène Genre grammatical Exemple bébé masculin Max et Dominique ont eu un bébé; c’est une magnifique petite fille. célébrité féminin Mon petit frère rêve de devenir une célébrité. modèle masculin Ma grand-mère a toujours été un modèle pour moi. personnage masculin Cette femme est un personnage historique important. personnalité féminin Il figure parmi les personnalités canadiennes les plus respectées. sommité féminin Ce conférencier est une sommité dans son domaine. Les mots épicènes sont utiles en écriture inclusive puisqu’ils permettent de désigner des personnes sans préciser leur genre. L’emploi de mots épicènes (par exemple, les spécialistes) permet d’éviter le masculin générique (les experts) et présente l’avantage d’être plus concis que l’emploi de doublets (les experts et expertes). Remarque : Lorsqu’on cherche à remplacer un mot variable en genre par un mot épicène, il importe de s’assurer que le mot choisi convient au contexte et peut être employé sans nuire à la clarté du texte. Par exemple, les mots « sénateur » et « sénatrice » ont un sens plus précis que le mot « parlementaire », qui désigne également les députés et députées. Bien que ces mots soient parfois interchangeables, « parlementaire » pourrait s’avérer trop imprécis dans certains cas. Noms épicènes Lorsque l’on souhaite alléger un texte, les noms épicènes constituent une bonne solution de rechange aux doublets (formes masculine et féminine au long). Ils peuvent également être utiles pour désigner des personnes non binaires ou dont on ne connaît pas le genre. Les noms épicènes peuvent avoir différentes terminaisons, par exemple : –aire (actionnaire, adversaire, bibliothécaire, décisionnaire, destinataire, locataire, militaire, notaire, prestataire, propriétaire, stagiaire, titulaire, etc.) –graphe (calligraphe, cartographe, démographe, ethnographe, géographe, lexicographe, océanographe, photographe, etc.) –ique (comique, critique, excentrique, fanatique, sceptique, scientifique, etc.) –iste (alpiniste, archiviste, artiste, criminaliste, dentiste, fleuriste, garagiste, généraliste, humoriste, ophtalmologiste, percussionniste, pigiste, touriste, etc.) –logue (archéologue, astrologue, criminologue, ethnologue, muséologue, ornithologue, pneumologue, psychologue, etc.) Le genre des noms épicènes n’est pas marqué par leur terminaison, mais par les mots variables en genre qui les accompagnent, comme les déterminants singuliers (la, le, une, un, cette, ce, etc.), les adjectifs et les participes passés. Ainsi, pour employer les noms épicènes de façon parfaitement inclusive, il faut s’assurer que tous les mots qui s’y rapportent sont également neutres. Exemples de phrases formées de noms épicènes et d’autres mots neutres Formulation genrée Solution neutre Plusieurs élèves de sa classe sont gênés. Plusieurs élèves de sa classe sont timides. Certains notaires ont déjà reçu notre invitation. Des notaires ont déjà reçu notre invitation. Emploi de noms épicènes au pluriel Lorsque le contexte le permet, l’emploi de noms épicènes au pluriel est un bon moyen d’éviter les marques du genre. Exemples de phrases neutres formées avec des noms épicènes au pluriel Formulation genrée Solution neutre Tout destinataire qui souhaite faire retirer son nom de la liste doit communiquer avec moi. Les destinataires qui souhaitent faire retirer leur nom de la liste doivent communiquer avec moi. Le gestionnaire est responsable de l’embauche de personnel. Les gestionnaires sont responsables de l’embauche de personnel. Emploi de noms épicènes au singulier Dans certains cas, les noms épicènes employés au singulier sont précédés de déterminants neutres (l’, votre, leur, etc.). Dans les autres cas, on omettra le déterminant ou on utilisera un doublet : On m’a recommandé de faire affaire avec Sacha Roy, responsable de projet. La ou le ministre responsable signera l’accord. Un ou une membre de l’équipe communiquera avec vous. Il est également possible de répéter le nom : La ministre ou le ministre responsable signera l’accord. Un membre ou une membre de l’équipe communiquera avec vous. Pour plus de détails sur les doublets, voir l’article Écriture inclusive : doublets. Emploi de pronoms de reprise avec des noms épicènes Après un nom épicène, le pronom de reprise devrait être mis au féminin et au masculin : Votre gestionnaire vous transmettra des consignes détaillées. Elle ou il sera ensuite disponible pour répondre à toutes vos questions. N’hésitez pas à lui faire part de vos préoccupations. L’élève pourra reprendre son examen s’il ou elle en fait la demande. Les sous-ministres répondent de l’exercice de leur charge à leur ministre; elles et ils sont aussi assujettis aux systèmes internes de responsabilisation du gouvernement. Les cadres de la direction ne font pas tous et toutes partie du même groupe professionnel. Une autre option consiste à utiliser une tournure neutre : Les sous-ministres répondent de l’exercice de leur charge à leur ministre; il leur faut aussi se plier aux processus de responsabilisation du gouvernement. Pour plus de détails, voir la section Emploi de pronoms de reprise après des doublets de l’article Écriture inclusive : doublets. Exemples d’emploi de noms épicènes dans des phrases neutres Noms épicènes Noms genrés qu’ils peuvent remplacer (selon le contexte) Exemples de phrases neutres formées avec des noms épicènes adepte amateur Les adeptes de jeux vidéo se réjouissent de la sortie de ce jeu. aide assistant Nous avons embauché deux aides pour nous prêter main-forte. architecte concepteur L’architecte du projet a fait un travail impressionnant. automobiliste conducteur, chauffeur Les automobilistes doivent conduire de façon sécuritaire en tout temps. cadre dirigeant; patron; directeur Il faut revoir en profondeur le programme de formation des cadres. enfant fille; fils; garçon Nous accueillerons votre enfant à la fin des cours. membre participant Les membres du groupe de travail doivent assister à toutes les réunions. porte-parole représentant En tant que porte-parole de l’organisme, vous devrez vous adresser aux médias. responsable superviseur Ce sont Kathleen et Marco qui agiront comme responsables ce soir. scientifique chercheur, homme de science Les scientifiques travaillent sans relâche au développement de nouveaux traitements. spécialiste expert Voici quelques conseils de spécialistes en finances personnelles. Adjectifs épicènes Les adjectifs épicènes s’écrivent de la même façon au féminin et au masculin. Par exemple : apte authentique autonome brave calme difficile efficace honnête novice responsable serviable sympathique téméraire utile Les adjectifs épicènes sont très utiles lorsqu’on souhaite éviter les marques du genre. On peut les combiner à des noms ou à des pronoms épicènes pour former des phrases neutres. Dans bien des cas, on peut remplacer un adjectif variable en genre par un adjectif épicène qui permet d’exprimer la même idée. Exemples d’emploi d’adjectifs épicènes dans des phrases neutres Formulation genrée Solution neutre Ses collègues sont très gentils. Ses collègues sont très aimables. Soyons généreux! Soyons charitables! Nous sommes enthousiasmés à l’idée d’entreprendre ce projet. Nous sommes enthousiastes à l’idée d’entreprendre ce projet. Les membres du comité doivent être impartiaux. Les membres du comité doivent être neutres. Des artistes connus seront sur place. Des artistes célèbres seront sur place. Vous êtes adroit et n’avez pas peur des défis? Vous êtes habile et n’avez pas peur des défis? Pronoms épicènes Le recours à un pronom épicène plutôt qu’à un nom ou à un pronom qui varie selon le genre est un bon moyen de formuler des phrases neutres. Les pronoms épicènes suivants sont particulièrement utiles lorsque l’on souhaite écrire de manière inclusive : beaucoup d’autres la plupart n’importe qui on personne peu plusieurs qui quiconque vous Exemples d’emploi de pronoms épicènes dans des phrases neutres Formulation genrée Solution neutre Indiquez les noms des élèves avec lesquels vous faites équipe. Indiquez les noms des élèves avec qui vous faites équipe. Ceux qui la connaissent savent qu’elle mènera ce projet à bien. Quiconque la connaît sait qu’elle mènera ce projet à bien. Aucun étudiant ne s’est présenté au cours. Personne ne s’est présenté au cours. À compter de demain, les employés devront entrer par la porte avant de l’édifice. À compter de demain, vous devrez entrer par la porte avant de l’édifice. Rares sont ceux qui la croient. Peu la croient. Je ne peux pas offrir le poste à n’importe quel candidat! Je ne peux pas offrir le poste à n’importe qui! Renseignements complémentaires Écriture inclusive – Lignes directrices et ressources Écriture inclusive : glossaire Écriture inclusive : formulations neutres Écriture inclusive : doublets Écriture inclusive : accords Genre des noms
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 25,650

Écriture inclusive : communications relatives aux personnes non binaires

Article sur la façon de faire preuve d’inclusion dans les communications relatives aux personnes non binaires.
Sur cette page Considérations générales sur l’écriture non binaire À propos du terme « non binaire » Recommandations générales Pour commencer, écouter Respecter et inclure en toute clarté Pronoms Accord avec les néopronoms Titres de civilité Appellations neutres Emploi de néologismes neutres quand une personne en fait la demande Accord avec les néologismes neutres Point médian Accord avec les mots formés au moyen d’un point médian Renseignements complémentaires Considérations générales sur l’écriture non binaire On réfléchit depuis un certain nombre d’années aux manières d’exprimer en français les identités de genre qui ne sont pas représentées dans le modèle binaire féminin-masculin. Nombre de pistes et de procédés exploratoires sont mis de l’avant pour tenter de combler ce besoin. Ces procédés exploratoires comprennent tant des pratiques d’écriture permettant d’inclure tous les genres (utilisation du point médian) que la création de néologismes qui ne sont ni de genre masculin ni de genre féminin. Certains de ces néologismes commencent à se démarquer. Par exemple, le dictionnaire Le Robert reconnaît maintenant « iel » comme pronom personnel neutre de la troisième personne du singulier. Toutefois, il n’y a pas encore de consensus sur les procédés d’écriture à privilégier, y compris parmi les personnes non binaires. Tant que l’usage ne sera pas fixé, on fera donc preuve d’une grande prudence dans l’emploi des procédés d’écriture non binaire décrits dans cet article. À propos du terme « non binaire » Soulignons que le terme « non binaire » est un terme général utilisé pour désigner des personnes dont l’identité de genre se situe en dehors du modèle binaire homme ou femme. Toutefois, différentes personnes utilisent des termes plus précis pour désigner leur réalité (personnes agenres, personnes bigenres, personnes de genre queer, personnes au genre fluide et autres). Dans cet article, le terme « non binaire » est employé pour englober ces différentes réalités. Recommandations générales Dans les communications en général, on devrait éviter les procédés exploratoires (néologismes, points médians et nouvelles terminaisons). En effet, comme ces procédés sont peu connus du grand public, ils peuvent nuire à la clarté. Leur intégration à la langue française devra donc se faire progressivement et seul le temps permettra de déterminer lesquels passeront dans l’usage. À l’heure actuelle, on peut envisager d’utiliser ces procédés dans les cas suivants pour manifester son ouverture aux réalités des personnes concernées : dans la correspondance qui s’adresse à une personne non binaire; dans un texte qui parle d’une personne non binaire (par exemple, une notice biographique); dans d’autres contextes particuliers (par exemple, un document qui s’adresse à des personnes de la diversité sexuelle et de genre). Pour commencer, écouter Lorsqu’on rédige, il est important d’employer des termes qui respectent l’identité des personnes concernées. On peut souvent trouver des informations sur la façon dont les personnes trans et non binaires souhaitent qu’on s’adresse à elles, par exemple : pronoms ou titres de fonction dans leur bloc-signature; pronoms ou titres de fonction employés publiquement sur le Web (par exemple, dans une plateforme de réseautage professionnel); noms, pronoms et accords qu’elles emploient dans la conversation ou la correspondance. Lorsque le contexte le permet, on peut demander directement à une personne quels termes utiliser pour la désigner et comment faire les accords qui la concernent. Ce geste sera généralement bien accueilli puisqu’il témoigne d’un souci d’inclusion. On devrait toutefois faire preuve de discrétion et de tact en évitant, par exemple, de demander ces informations dans une conversation de groupe. Respecter et inclure en toute clarté La clarté de l’information est un des grands principes de l’écriture inclusive (voir l’article Écriture inclusive : contexte et principes). Par conséquent, lorsqu’on utilise des procédés d’écriture non binaire, on doit s’assurer de ne pas compromettre la compréhension du texte. On recommande donc de privilégier des procédés courants, comme les formulations neutres (voir l’article Écriture inclusive : formulations neutres), plutôt que les pratiques exploratoires. L’ajout d’une note explicative peut s’avérer utile dans certains cas (voir l’article Écriture inclusive : notes explicatives). Pronoms Certaines personnes non binaires préfèrent qu’on les désigne par un pronom autre que « il » ou « elle » — un néopronom. « Iel » est le néopronom le plus couramment utilisé en français, mais il en existe plusieurs autres comme « ul », « ol » et « ille ». Quel que soit le pronom utilisé par une personne, on se doit de l’employer pour la désigner. Cependant, que ce soit pour mieux représenter les nuances de leur identité ou parce qu’elles ressentent de l’inconfort à exprimer leur non-binarité dans certaines circonstances, il arrive que des personnes non binaires utilisent des pronoms différents selon le contexte. Il faut donc faire preuve d’écoute et respecter la volonté exprimée par la personne, le cas échéant. « Iel » et les autres néopronoms ne devraient pas servir à : désigner une personne qui n’en a pas exprimé le souhait; traduire systématiquement le pronom anglais they (voir l’article Écriture inclusive : traduction du pronom they employé au singulier); désigner un groupe composé de personnes de différents genres; désigner une personne dont on ne connaît pas le genre. Remarque : Même si l’on voit parfois « iel » employé comme générique, par exemple pour désigner un groupe de personnes de différents genres ou une personne dont on ne connaît pas le genre, nous ne recommandons pas d’adopter cet usage. Accord avec les néopronoms Lorsqu’on emploie un néopronom, on devrait autant que possible choisir une formulation qui ne nécessite pas l’accord en genre (voir l’article Écriture inclusive : formulations neutres), à moins que la personne concernée ait indiqué que l’accord au féminin ou au masculin est acceptable pour elle. Exemples d’utilisation d’un néopronom dans des phrases Accord au féminin ou au masculin accepté par la personne concernée Solution neutre Iel était présente pour recevoir son prix. Iel était sur place pour recevoir son prix. Sam a préparé la documentation; iel sera prêt à l’envoyer demain matin. Sam a préparé la documentation; iel sera en mesure de l’envoyer demain matin. Titres de civilité Lorsqu’on parle d’une personne non binaire, on peut : omettre le titre de civilité « monsieur » (M.) ou « madame » (Mme) et utiliser le nom de la personne; employer le titre de civilité non binaire utilisé par la personne concernée (par exemple, « mix » ou son abréviation « Mx »). Dans les cas où l’on mentionne plusieurs personnes dans un même texte, il est préférable de faire preuve d’uniformité. Si l’on ne connaît pas le titre de civilité employé par chacune d’elles, mieux vaut omettre tous les titres de civilité dans le texte. Exemples de solutions inclusives pour remplacer un titre de civilité genré Formulation au masculin ou au féminin Formulation adaptée aux personnes non binaires Depuis 30 ans, M. Tremblay travaille à améliorer les processus d’approvisionnement au sein de la fonction publique fédérale. Depuis 30 ans, Claude Tremblay travaille à améliorer les processus d’approvisionnement au sein de la fonction publique fédérale. La sous-ministre a remis un prix d’excellence à madame Trang. La sous-ministre a remis un prix d’excellence à mix Trang. Dans la correspondance adressée à une personne non binaire, au lieu d’utiliser le titre de civilité comme formule d’appel, on peut simplement écrire « Bonjour » suivi d’une virgule. Dans les communications techniques ou administratives (par exemple, un avis de cotisation), le nom complet de la personne suivi d’une virgule peut servir d’appel. Toutefois, dans certains écrits, cette approche peut donner l’impression d’un manque de politesse. Les formules d’appel inclusives et les autres éléments propres à la correspondance sont traités en détail dans l’article Écriture inclusive : éléments de la lettre ou du courriel. Exemples de formules d’appel inclusives Formulation au féminin ou au masculin Formulation adaptée aux personnes non binaires Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous annoncer que… Bonjour, Nous avons le plaisir de vous annoncer que… Madame, Vous trouverez ci-joint… Claude Tremblay, Vous trouverez ci-joint… Monsieur, La présente fait suite à… Mix, La présente fait suite à… Appellations neutres Lorsqu’on s’adresse à une personne non binaire ou qu’on parle d’une personne non binaire, on devrait autant que possible choisir des solutions inclusives qui respectent les règles d’écriture du français courant. Certains procédés mentionnés dans l’article Écriture inclusive : formulations neutres, dont les suivants, peuvent être mis à profit. Privilégier les appellations et les titres épicènes : Exemples d’appellations épicènes Formulation genrée Solution neutre Le père ou la mère doit signer le formulaire. Un parent doit signer le formulaire. Vous devez motiver l’absence de votre fils. Vous devez motiver l’absence de votre enfant. Claude T., chargé de compte, communiquera avec vous. Claude T., responsable de compte, communiquera avec vous. Désigner la fonction, l’organisation, l’état ou l’activité plutôt que la personne : Exemples de solutions utilisant la fonction, l’organisation, l’état ou l’activité Formulation genrée Solution neutre Leslie B. est présidente du comité. Leslie B. assume la présidence du comité. Le président-directeur général a annoncé 200 nouvelles embauches. La société a annoncé 200 nouvelles embauches. Les conjoints de fait ont droit à un crédit. Les personnes en union de fait ont droit à un crédit. Réda est nageur à ses heures. Réda pratique la natation à ses heures. Omettre le titre ou la fonction quand cela ne porte pas à confusion : Exemple d’omission du nom de la fonction Formulation genrée Solution neutre L’autrice Dominique S. a reçu un prix littéraire pour son dernier livre. Dominique S. a reçu un prix littéraire pour son dernier livre. Emploi de néologismes neutres quand une personne en fait la demande Quand une personne non binaire en fait la demande et que le contexte le permet, on peut employer un néologisme neutre pour la désigner. Dans ce cas, rappelons que l’ajout d’une note explicative sur l’emploi de procédés exploratoires peut être utile. Voir l’article Écriture inclusive : notes explicatives. Ces néologismes proposés par les communautés de la diversité sexuelle et de genre visent à rendre neutres les mots qui portent normalement la marque du genre en français. Ils sont créés de différentes façons : fusion de la forme féminine et de la forme masculine (par exemple, « auteurice »); remplacement des terminaisons genrées par une terminaison neutre appartenant déjà à la langue (par exemple, « sénataire » pour « sénateur » et « sénatrice »); remplacement des terminaisons genrées par une terminaison neutre issue d’un nouveau système de terminaisons (par exemple, « présidenx » et « chargæ de projet »). Pour rendre la phrase neutre, il peut être nécessaire de la reformuler afin de ne pas utiliser de déterminants devant ces néologismes. Remarque : Les néologismes proposés par les communautés de la diversité sexuelle et de genre sont peu connus et ne font pas consensus. Il n’est pas recommandé de les employer à moins que la personne concernée en ait fait la demande. Accord avec les néologismes neutres Lorsqu’on emploie un néologisme neutre, on devrait autant que possible choisir une formulation qui ne requiert pas un accord en genre, à moins que la personne concernée ait indiqué que l’accord au féminin ou au masculin est acceptable pour elle. Exemples de solutions pour éviter l’accord avec des néologismes Accord au féminin ou au masculin accepté par la personne concernée Solution neutre Te souviens-tu d’un événement qui t’a amenée à devenir factaire? Te souviens-tu d’un événement qui a influencé ta décision de devenir factaire? A-t-on déterminé si le présidenx avait été consulté? A-t-on déterminé si la présidence a été consultée? Maxim, traductaire de formation, est passionnée d’horticulture. Maxim, traductaire de formation, se passionne pour l’horticulture. Pour plus de détails, consulter l’article Écriture inclusive : formulations neutres. Dans une énumération désignant des personnes non binaires ainsi que des femmes ou des hommes, on peut faire l’accord (des adjectifs, des participes passés ou autres) avec l’appellation genrée la plus proche : Emmie Wang (députée), Alexis Rai (sénataire) et Georges Robichaud (avocat) sont venus. Des explications détaillées sur l’accord de proximité sont présentées dans l’article Écriture inclusive : accords. Point médian Le point médian est le signe typographique le plus souvent utilisé par les personnes non binaires pour rendre neutres les mots qui portent normalement la marque du genre, par exemple : employé·e professeur·e consultant·e électricien·ne professionnel·le On obtient un point médian en tapant « Alt+250 » ou « Alt+0183 » dans Windows. Pour certaines personnes de la diversité sexuelle et de genre, les mots formés avec des points médians ne sont pas de simples doublets abrégés et peuvent être : féminins et masculins féminins ou masculins ni féminins ni masculins Cependant, le point médian pose des enjeux de lisibilité et d’accessibilité et il faut éviter d’en abuser. On recommande donc de l’utiliser uniquement si l’espace est limité ou si les conditions suivantes sont remplies : la communication s’adresse principalement aux personnes de la diversité sexuelle et de genre; les solutions de neutralisation de la langue standard ne donnent pas de résultats satisfaisants. La formation de doublets abrégés au moyen du point médian est abordée dans l’article Écriture inclusive : doublets abrégés. Accord avec les mots formés au moyen d’un point médian Quand un point médian est utilisé pour rendre un nom neutre, on devrait autant que possible reformuler la phrase pour éviter d’avoir à accorder des adjectifs ou des participes passés en genre. Voir l’article Écriture inclusive : reformulations. Autrement, les participes passés et les adjectifs peuvent être rendus neutres à l’aide d’un point médian : Exemples d’accord de mots avec des points médians Accord à éviter Solution admise Les député·es sont venus. Les député·es sont venu·es. Les meilleurs avocat·es participeront à la conférence. Les meilleur·es avocat·es participeront à la conférence. Voir l’article Écriture inclusive : doublets abrégés pour de l’information sur la façon de marquer le pluriel dans les doublets abrégés au moyen du point médian. Renseignements complémentaires Écriture inclusive – Lignes directrices et ressources Écriture inclusive : glossaire Écriture inclusive : contexte et principes Écriture inclusive : formulations neutres Écriture inclusive : notes explicatives Écriture inclusive : traduction du pronom they employé au singulier Écriture inclusive : éléments de la lettre ou du courriel Écriture inclusive : accords Écriture inclusive : doublets abrégés Écriture inclusive : reformulations Écriture inclusive : alternance
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 24,057

Écriture inclusive : doublets abrégés

Article sur l’utilisation des doublets abrégés dans le contexte de l’écriture inclusive.
Sur cette page Généralités sur les doublets abrégés Emploi du point médian dans les doublets abrégés Positionnement du point médian Marque du pluriel avec le point médian Emploi de la barre oblique avec les mots courts Renseignements complémentaires Généralités sur les doublets abrégés Les doublets abrégés combinent la forme féminine et la forme masculine d’un mot en distinguant les terminaisons genrées au moyen d’un signe typographique, comme le point, les parenthèses, la majuscule, la barre oblique, le trait d’union ou le point médian. Dans les textes suivis, il est fortement recommandé d’utiliser la forme masculine et la forme féminine au long (voir l’article Écriture inclusive : doublets). Toutefois, il peut être justifié de recourir à des abréviations ou à des doublets abrégés lorsqu’il faut composer avec des contraintes d’espace (dans un formulaire, un tableau ou certaines publications sur les médias sociaux, par exemple) ou encore lorsqu’aucune autre solution neutre ne donne de résultats satisfaisants. Remarque : Les doublets abrégés peuvent nuire à la clarté du texte et poser des problèmes sur le plan de l’accessibilité. Ils doivent donc être employés avec la plus grande prudence. Exemples de doublets abrégés et de doublets au long Doublets abrégés à éviter dans les textes suivis Doublets au long Les agent.es de programme fondent leur évaluation sur les critères énoncés. Les agentes et agents de programme fondent leur évaluation sur les critères énoncés. Les juges seront nommé(e)s le 1er avril. Les juges seront nommées ou nommés le 1er avril. L’analyste principalE doit avoir au moins deux ans d’expérience. L’analyste principal ou principale doit avoir au moins deux ans d’expérience. L’administrateur/trice doit déclarer tout conflit d’intérêts. L’administrateur ou administratrice doit déclarer tout conflit d’intérêts. Les surintendant-e-s de chantier assurent le bon déroulement des travaux au quotidien. Les surintendantes et surintendants de chantier assurent le bon déroulement des travaux au quotidien. Emploi du point médian dans les doublets abrégés Quand le manque d’espace ou d’autres considérations justifient l’emploi d’un doublet abrégé, nous recommandons de privilégier le point médian (ou point milieu) comme signe typographique. Par exemple : analyste principal·e enseignant·es professionnel·le électricien·nes Le point médian jouit d’une reconnaissance croissante et présente l’avantage de ne pas avoir d’autre fonction linguistique courante. En général, on peut obtenir un point médian comme suit : sous Windows, taper Alt+250 ou Alt+0183 en utilisant le pavé numérique; sous Mac, selon la langue du clavier, taper Maj+Alt+F, Maj+Alt+H ou Maj+Alt+9; sur un appareil mobile, appuyer longuement sur la touche « . » (point), puis sélectionner le point médian. La méthode peut varier selon les appareils et les paramètres logiciels. Positionnement du point médian Le positionnement du point médian dépend de la nature des terminaisons. Dans les mots dont la terminaison diffère peu entre le masculin et le féminin, il est assez simple de former le doublet abrégé : lorsque le féminin est marqué par un « e », le point médian se place devant le « e » : préposé·e, écrivain·e, avocat·e, admis·e; lorsque le féminin est marqué par une double consonne suivie d’un « e », le point médian se place entre les deux consonnes : canadien·ne; professionnel·le; maçon·ne. Dans les autres cas, c’est-à-dire lorsque la forme masculine du mot n’est pas entièrement comprise dans sa forme féminine, on ne devrait utiliser le doublet abrégé qu’en tout dernier recours. Il peut alors être préférable d’utiliser une abréviation (par exemple, admin. plutôt qu’administrateur·rice). Si l’on choisit néanmoins d’utiliser un point médian, on peut maximiser le gain d’espace en n’incluant après le point médian que les lettres qui diffèrent entre les deux formes : inspecteur·rice; travailleur·se; administratif·ve; aventurier·ère. Notons que l’usage n’est pas fixé sur la façon de former les doublets abrégés dans ces cas, et que d’autres solutions peuvent être admises. Remarque : Dans le milieu de la diversité sexuelle et de genre, les mots formés avec le point médian sont souvent perçus comme neutres, et non comme de simples doublets abrégés. Pour plus de détails, voir l’article Écriture inclusive : communications relatives aux personnes non binaires. Marque du pluriel avec le point médian Quand le pluriel est marqué par un « s » au féminin et au masculin, nous recommandons de ne l’indiquer qu’une fois, à la fin : député·es professionnel·les inspecteur·rices travailleur·ses courtois·es On voit souvent le pluriel séparé du mot au moyen d’un deuxième point médian (député·e·s; professionnel·le·s; inspecteur·rice·s; travailleur·se·s). Cet usage est aussi acceptable, mais réduit le gain d’espace. Si la forme féminine et la forme masculine du mot ont des terminaisons différentes au pluriel, les deux terminaisons prennent la marque du pluriel : nombreux·ses; sociaux·les. Rappelons que nous recommandons d’employer les doublets abrégés dont les terminaisons sont très différentes en dernier recours seulement. Emploi de la barre oblique avec les mots courts Dans les mots courts, quand le doublet abrégé par un point médian ne permettrait d’économiser qu’un ou deux caractères, on devrait favoriser la lisibilité et écrire les mots au complet en les séparant au moyen d’une barre oblique. Exemples de doublets courts utilisant la barre oblique Point médian à éviter Solution recommandée il·elle il/elle le·a le/la ceux·lles ceux/celles beau·lle beau/belle au·à la au/à la Renseignements complémentaires Écriture inclusive – Lignes directrices et ressources Écriture inclusive : glossaire Écriture inclusive : doublets Écriture inclusive : communications relatives aux personnes non binaires
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 21,457

Écriture inclusive : aide-mémoire

Aide-mémoire qui résume les grands principes et procédés de l’écriture inclusive et présente différentes ressources sur le sujet.
Cet aide-mémoire résume les grands principes et procédés de l’écriture inclusive et présente différentes ressources sur le sujet. Sur cette page Principes de l’écriture inclusive Procédés d’écriture inclusive Représentation de la non-binarité Ressources sur le vocabulaire respectueux et inclusif Version PDF imprimable de l’aide-mémoire Renseignements complémentaires Principes de l’écriture inclusive L’approche d’écriture inclusive proposée est axée sur six grands principes. Combiner judicieusement les différentes ressources qu’offre la langue, en tenant compte de la nature du texte et du public cible Donner une place égale au féminin et au masculin lorsqu’il est question de personnes Respecter le titre de civilité, l’accord et les pronoms privilégiés par la personne à qui l’on s’adresse ou dont on parle Choisir des mots, des expressions et des exemples représentatifs de la diversité de façon à éviter les stéréotypes Rédiger de façon inclusive tout en veillant à la clarté de l’information Faire preuve de cohérence à l’intérieur d’un même texte et dans l’ensemble des communications d’une organisation Procédés d’écriture inclusive Selon le contexte, vous pouvez choisir parmi tout un éventail de procédés concrets pour écrire de façon inclusive. Formulations neutres Mise en application Exemples Noms collectifs Le sondage vise à recueillir l’avis de la population canadienne. Le personnel doit se conformer à la politique en vigueur. Mots épicènes (noms, adjectifs et pronoms qui ne changent pas de forme selon le genre) Les adultes peuvent soumettre une demande en ligne. Plusieurs élèves de sa classe sont timides. Quiconque a oublié sa carte d’accès se verra refuser l’entrée. Reformulation : utiliser des périphrases La personne chargée de l’évaluation doit faire preuve d’objectivité (plutôt que : l’évaluateur). Reformulation : supprimer des éléments non essentiels La plupart n’ont pas répondu à cette question (plutôt que : la plupart des participants). Reformulation : utiliser la voix active plutôt que la voix passive Nous vous invitons à retourner à vos sièges (plutôt que : vous êtes invités). Reformulation : utiliser la voix passive plutôt que la voix active Une décision sera rendue la semaine prochaine (plutôt que : les élus rendront une décision). Reformulation : avoir recours à un nom inanimé Leur nom figure sur la liste (plutôt que : ils figurent sur la liste). Reformulation : mettre à profit les tournures impersonnelles Il sera possible de poser des questions (plutôt que : les participants pourront poser des questions). Reformulation : utiliser un verbe plutôt qu’un nom Les ministres codirigent le projet (plutôt que : sont codirecteurs du projet). Reformulation : choisir des temps et modes verbaux ne portant pas la marque du genre Je vous invitais récemment à nous faire parvenir vos commentaires (plutôt que : je vous ai récemment invités). Reformulation : changer le sujet On communiquera avec vous (plutôt que : un agent communiquera avec vous). Reformulation : rendre le participe passé invariable Ce rôle leur a donné l’habitude des urgences (plutôt que : les a habitués aux urgences). Reformulation : avoir recours à la métonymie Nous avons besoin d’esprits alertes dans notre équipe (plutôt que : d’employés alertes). Doublets Mise en application Exemples Ordre des éléments dans les doublets Les professionnelles et professionnels de la santé font des miracles pour leurs patientes et patients (ordre alphabétique). Les professionnels et professionnelles de la santé font des miracles pour leurs patientes et patients (alternance). Omission de mots dans les doublets (ellipse) Veuillez communiquer avec votre chargé ou chargée de compte (ellipse du complément). Nos accompagnateurs et accompagnatrices font un travail remarquable (ellipse du déterminant). Le ou la responsable communiquera avec vous (ellipse du nom épicène). Un ou une amie peut vous accompagner (ellipse du nom homophone). Doublets abrégés (lorsque l’espace est limité) Mise en application Exemples Point médian dans les doublets abrégés Analyste principal·e; professionnel·le; électricien·nes Barre oblique avec les mots courts Il/elle; le/la; ceux/celles; beau/belle; au/à la Accords Mise en application Exemples Accord de proximité : accorder l’adjectif ou le participe passé avec le nom le plus proche Les sénatrices et sénateurs sont heureux du changement d’horaire. Un travailleur social et quatre policières sont arrivées sur les lieux (accord au féminin si le contexte le justifie). Alternance Mise en application Exemples Dans les énumérations : alterner les formes masculines et féminines plutôt que d’utiliser des doublets Toutes les professions du milieu artistique sont admissibles : peintres, autrices, maquilleurs, comédiennes, etc. Dans les mises en situation : alterner les personnages masculins et féminins Laura a cueilli six pommes. Elle en donne deux à Paco et en mange une. Combien de pommes lui reste-t-il? Dans les subdivisions d’un texte ou dans un ensemble de textes : alterner les formes masculines et féminines plutôt que d’utiliser des doublets Le technicien doit respecter les règlements […] La technicienne doit par ailleurs suivre les consignes de sécurité en tout temps […] Notes explicatives Objet de la note Description Note sur la volonté d’inclusion Note générale dans laquelle l’organisation affiche son ouverture et reconnaît l’importance de l’inclusion et du respect de la diversité à l’écrit. Note signalant des citations ou appellations non inclusives Note générale au début du document ou note ponctuelle en bas de page ou après un tableau reconnaissant qu’un passage cité n’est pas conforme aux principes d’écriture inclusive. Note sur l’emploi de procédés exploratoires Note signalant que le texte contient des procédés qui ne sont pas d’usage courant (par exemple points médians, néopronoms, autres néologismes neutres). Éléments de la lettre ou du courriel Mise en application Exemples Vedette : omettre le titre de civilité et la fonction Claude Trépanier Société arboricole 1, chemin des Érables Gatineau (Québec) J8V 1C1 Formule d’appel : employer « bonjour » ou le nom de la personne Bonjour, C’est avec joie que nous vous annonçons…Alexis Bernard, En réponse à votre communication du… Formule de salutation : omettre le titre de civilité Je vous prie de recevoir l’expression de mes sentiments dévoués. Remarque sur la personnalisation : Lorsqu’on s’adresse à une personne en particulier ou à un groupe homogène, on peut adapter le texte aux caractéristiques et aux besoins des destinataires. Lorsqu’une communication est destinée à un groupe diversifié de personnes, on peut en produire plusieurs versions adaptées à différents sous-groupes. Représentation de la non-binarité Dans certains contextes (par exemple, dans la correspondance adressée à une personne non binaire, un texte parlant d’une personne non binaire ou des documents destinés aux personnes de la diversité sexuelle et de genre), par respect pour la réalité des personnes concernées, on peut envisager d’employer des procédés d’écriture exploratoires. Toutefois, comme ces procédés sont peu connus du grand public et peuvent donc nuire à la clarté du texte, on devrait les éviter dans les communications en général. Communications relatives aux personnes non binaires Sujet Recommandations Pronoms Employer le pronom qu’une personne utilise pour se désigner. Ne pas présumer que toutes les personnes non binaires s’identifient au pronom « iel ».Quand on emploie un néopronom, choisir autant que possible une formulation qui ne nécessite pas l’accord en genre (sauf si la personne concernée a indiqué que l’accord au féminin ou au masculin est acceptable pour elle). Titres de civilité Employer le titre privilégié par la personne lorsqu’on le connaît (monsieur, madame, mix).Dans le doute, omettre les titres de civilité. Appellations neutres Privilégier les formulations neutres qui appartiennent au français courant (par exemple, mots épicènes, reformulations).Si une personne en fait la demande et que le contexte s’y prête, employer un néologisme neutre (par exemple, auteurice, sénataire, présidenx).Quand on emploie un néologisme neutre, choisir autant que possible une formulation qui ne nécessite pas l’accord en genre (sauf si la personne concernée a indiqué que l’accord au féminin ou au masculin est acceptable pour elle). Point médianRemarque : Dans Windows, on peut généralement obtenir un point médian en tapant « Alt+250 » ou « Alt+0183 ». Réserver l’utilisation du point médian aux cas où l’une des conditions suivantes est remplie : l’espace est limité; la communication s’adresse principalement aux personnes de la diversité sexuelle et de genre et les solutions de neutralisation de la langue standard ne donnent pas de résultats satisfaisants.Quand un point médian est utilisé pour rendre un nom neutre, choisir autant que possible une formulation qui ne nécessite pas l’accord en genre. Traduction du pronom « they » désignant une personne non binaire Mise en application Exemples Reformulation Phrase anglaise : My favourite author is French. They have truly mastered their craft.Suggestion de traduction : La personnalité littéraire que je préfère est Française. Elle est au sommet de son art. Répétition du nom de la personne Phrase anglaise : As class president, James is doing an excellent job. They are also on the basketball team.Suggestion de traduction : James fait un excellent travail à la présidence de ma classe. James joue aussi dans l’équipe de basketball. Emploi du pronom « iel » si nécessaire Phrase anglaise : It is then that they started to reflect on their non-binary identity.Suggestion de traduction : C’est alors qu’iel a commencé à réfléchir à son identité comme personne non binaire. Remarque : Quand they est employé pour désigner une personne précise dont on ne connaît pas le genre ou une personne non identifiée qui pourrait être de n’importe quel genre, il n’est pas recommandé d’utiliser le pronom « iel » pour le traduire. Différentes solutions sont possibles, y compris l’emploi de formulations neutres ou de doublets. Ressources sur le vocabulaire respectueux et inclusif Les ressources ci-dessous peuvent vous aider à employer les bons mots pour faire preuve de respect et d’inclusion dans vos textes. Liste de ressources sur le vocabulaire respectueux et inclusif Titre Description Inclusionnaire : recueil de solutions inclusives Pistes de solutions inclusives pour remplacer des formulations genrées Guide de la terminologie liée à l’équité, la diversité et l’inclusion Guide bilingue visant à favoriser la compréhension de concepts liés à l’équité, à la diversité, à l’accessibilité et à l’inclusion Lexique sur l’accessibilité Lexique comptant 342 notions portant sur l’accessibilité, la sociologie du travail et les aides techniques pour les personnes vivant avec un handicap Lexique sur la diversité sexuelle et de genre Lexique comptant 193 notions liées à la diversité sexuelle et de genre Féminisation des titres de fonction Article sur la formation des titres de fonction au féminin Titres de fonction au féminin (liste alphabétique) Liste donnant la forme féminine et la forme masculine de plus de 400 titres de fonctions Version PDF imprimable de l’aide-mémoire Lignes directrices et ressources sur l'écriture inclusive : aide-mémoire (PDF, 489 Ko) Renseignements complémentaires Écriture inclusive – Lignes directrices et ressources Écriture inclusive : glossaire
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 14,808