Main page content

impartir

Warning

This content is available in French only.

Usité à l’indicatif présent ou futur, à l’infinitif présent et au participe passé, le verbe impartir, en droit, a le sens d’accorder, de prévoir, d’attribuer, de fixer, même si, venant du latin impartiri, il signifie étymologiquement partager.

Il gouverne ou régit exclusivement le complément délai ou tout vocable désignant un laps de temps. « La loi lui impartit un délai de deux mois. » « Ils n’ont pas formé appel dans les délais impartis. » « Pour lui permettre de présenter son avis, le Conseil impartira au Comité un délai supplémentaire. » À l’expiration du délai imparti. Délai imparti judiciairement, légalement. « Le temps imparti pour la survenance de l’événement s’est complètement écoulé. »

En ce sens, le verbe impartir n’a pas de dérivé nominal; l’impartition se dit dans le domaine de la gestion de l’entreprise. Pour le choix du substantif à employer avec délai comme complément de nom, se reporter à l’article délai.

Search by related themes

Want to learn more about a theme discussed on this page? Click on a link below to see all the pages on the Language Portal of Canada that relate to the theme you selected. The search results will be displayed in Language Navigator.

Date modified: