belliqueux / belliqueuse

Warning

This content is available in French only.

Des latinismes "bellicosus" (guerrier) et "bellum" (guerre), cet adjectif s’emploie surtout pour qualifier le comportement d’une partie, d’un plaideur, d’un avocat, et signifie qui recherche la dispute, la confrontation. Il s’applique à des personnes comme à des choses. Air, caractère, esprit, instinct belliqueux, ardeur, déclaration, humeur belliqueuse.

Il n’est pas incorrect de dire : « L’avocat de la défense s’est montré très belliqueux dans sa plaidoirie », mais, pour varier l’expression, on peut fort bien parler d’un avocat batailleur, agressif ou même hostile. D’une rencontre ou d’une réunion violente, houleuse entre des parties, on dira d’une autre manière que, loin d’avoir été pacifique ou paisible, elle était belliqueuse.

Il faut se méfier du faux ami belligérant (voir belligérance). « L’appelant a adopté un comportement belliqueux au moment de son arrestation. » ("belligerent" en anglais). De même, « Il s’est montré belliqueux », et non [belligérant]. « À un certain moment il est devenu batailleur », ou encore « Il a parfois une attitude belliqueuse envers les avocats ».

Search by related themes

Want to learn more about a theme discussed on this page? Click on a link below to see all the pages on the Language Portal of Canada that relate to the theme you selected. The search results will be displayed in Language Navigator.

Date modified: