battre

Warning

This content is available in French only.

La rhétorique judiciaire recourt fréquemment aux images de la guerre, du combat, de la bataille, de l’affrontement, de la bagarre, du combat et de la lutte pour évoquer surtout le face à face des plaideurs représentés par leurs procureurs.

Au sens propre, le verbe battre signifie frapper de projectiles (battre les positions ennemies). Au figuré, cet emploi se trouve attesté dans la documentation par des tournures telle : « La défense a commencé à battre les prétentions de l’adversaire. ».

Autre exemple. La locution battre en brèche signifie proprement tirer avec de l’artillerie afin de créer une ouverture dans les positions ennemies. Au figuré, la locution a surtout le sens de combattre avec succès (battre en brèche les idées reçues). Si on veut décrire la force de l’argumentation utilisée pour démolir une doctrine, une théorie, une thèse ou une affirmation de l’adversaire, on se servira avec profit de cette locution. Battre un argument en brèche, ce sera l’attaquer et le détruire. « L’avocate a déposé suffisamment de jurisprudence pour battre en brèche le bien-fondé d’une coutume qui ne saurait avoir de validité à l’encontre des dispositions claires du Code civil sur la responsabilité du mandataire. »

Search by related themes

Want to learn more about a theme discussed on this page? Click on a link below to see all the pages on the Language Portal of Canada that relate to the theme you selected. The search results will be displayed in Language Navigator.

Date modified: