assister 2

Warning

This content is available in French only.

  1. Au sens d’aider, d’accompagner, de seconder, le participe passé assisté est suivi de la préposition de : « Assisté de son complice, l’accusé a vidé le contenu du tiroir-caisse. » « Il était assisté de deux conseillers juridiques. ».

    Toutefois, lorsqu’il est question d’une aide matérielle apportée à quelqu’un se trouvant dans le besoin, le sens commande l’emploi de la préposition par : « Il faut que les plus démunis soient assistés par les plus favorisés. ».

    Dans la construction pronominale se faire assister, le verbe assister régit la préposition par tout aussi bien que la préposition de : « Le prévenu s’est fait assister de deux avocats. » « Le juge s’est fait assister par l’avocat dans la rédaction de l’ordonnance. ».

  2. Comme transitif direct, assister s’emploie au sens d’aider (un avocat assiste son client, assister d’office un accusé), mais on en use surtout au sens de remplacer une personne frappée d’incapacité juridique en intervenant dans les actes qui la concernent : « Le curateur assiste le mineur. » « Les avocats inscrits à l’Aide juridique assistent en justice les personnes à faible revenu. ».
  3. Assister à la passation d’un acte (ou la forme elliptique assister à un acte) signifie être présent physiquement au moment de sa passation.
  4. Pour la distinction à faire entre aider et assister, notamment en droit pénal, voir aider.

Search by related themes

Want to learn more about a theme discussed on this page? Click on a link below to see all the pages on the Language Portal of Canada that relate to the theme you selected. The search results will be displayed in Language Navigator.

Date modified: