annal, ale / annalité, ée / annuel, elle

Warning

This content is available in French only.

Pour ces mots, il faut prononcer les deux n : an-nal, an-nales, an-na-lité, an-nualité, an-nuel.

Annal (deux n) est un terme juridique signifiant qui ne dure qu’un an. Fait annaux au pluriel. Ne pas confondre avec anal (un n). Droit annal (qui produit ses effets au bout d’un an). Location, possession, procuration annale. Délai annal de l’exécution testamentaire. Prescription annale : le substantif est annalité. Annalité de l’impôt (qu’on ne paiera que pour une année), d’une possession (qui ne dure qu’un an). L’annalité d’une location.

Annuel, comme annal, signifie qui ne dure qu’un an. Charge annuelle. Mais annuel a un autre sens : qui revient chaque année, que l’on perçoit ou paie chaque année. Assemblée, fête, rente annuelle. Congé annuel. Le vote annuel de l’impôt. Le substantif est annualité. « Le principe de l’annualité de l’impôt veut que l’impôt soit voté chaque année. »

Search by related themes

Want to learn more about a theme discussed on this page? Click on a link below to see all the pages on the Language Portal of Canada that relate to the theme you selected. The search results will be displayed in Language Navigator.

Date modified: