ad libitum

Warning

This content is available in French only.

Cette locution latine signifie littéralement jusqu’au plaisir.

Forme abrégée : ad lib.

Se rend par à volonté, comme il (ou elle) l’entend, selon son bon plaisir, selon l’inspiration du moment, ou ne se traduit pas. Dans ce dernier cas, la locution se met en italique ou entre guillemets, selon que le texte est imprimé ou manuscrit. Si le texte est en italique, elle est en caractère romain. Remettre une action ad libitum.

La locution se met entre virgules ou non. Autoriser, ad libitum, la réformation du jugement ou de l’ordonnance. Réformer ad libitum tout jugement ou ordonnance. « Cet article de loi est essentiel pour empêcher le ministre de verser, ad libitum, des indemnités à des propriétaires riverains qui ne sont pas expropriés. » « Prétendre qu’elle peut mettre fin ad libitum au contrat de louage d’ouvrage, c’est non seulement transgresser les termes formels de la convention collective, mais c’est le rendre illusoire. »

Locution apparentée : ad nutum.

Renseignements complémentaires

Search by related themes

Want to learn more about a theme discussed on this page? Click on a link below to see all the pages on the Language Portal of Canada that relate to the theme you selected. The search results will be displayed in Language Navigator.

Date modified: