Reply to comment about "Être « entraîneur » au féminin"

Note

Please consult the “Comments and interaction” section on the Canada.ca Terms and conditions page before adding your comment. The Language Portal of Canada reviews comments before they’re posted. We reserve the right to edit, refuse or remove any question or comment that violates these commenting guidelines.

By submitting a comment, you permanently waive your moral rights, which means that you give the Government of Canada permission to use, reproduce, edit and share your comment royalty-free, in whole or in part, in any manner it chooses. You also confirm that nothing in your comment infringes third party rights (for example, the use of a text from a third party without his or her permission).

Si entrepreneur, défenseur, réviseur, auteur ne prennent qu'un « e » au féminin pourquoi est-ce qu'entraîneur ne pourrait pas suivre la même loi?
Pour moi aussi ça sonne mieux à l'oreille de dire : « Je suis une entraîneure » que de dire : « Je suis une entraîneuse »!
Il faut travailler à faire changer certaines lois comme celle-ci au niveau de notre chère langue française!