Reply to comment about "Être « entraîneur » au féminin"

Note

Please consult the “Comments and interaction” section on the Canada.ca Terms and conditions page before adding your comment. The Language Portal of Canada reviews comments before they’re posted. We reserve the right to edit, refuse or remove any question or comment that violates these commenting guidelines.

By submitting a comment, you permanently waive your moral rights, which means that you give the Government of Canada permission to use, reproduce, edit and share your comment royalty-free, in whole or in part, in any manner it chooses. You also confirm that nothing in your comment infringes third party rights (for example, the use of a text from a third party without his or her permission).

Bonjour! Vous soulignez que la graphie "entraîneure" est incorrecte... J'aimerais apporter quelques précisions qui pourraient vous rassurer. Quand j'ai publié ce billet, j'avais lancé un sondage Twitter et Facebook pour connaître l'avis de mes lecteurs et lectrices. La question était la suivante : « Quel nom devrait-on utiliser pour désigner une femme qui entraîne une équipe sportive? » Eh bien, le féminin « entraîneure » avait remporté la palme à
63 % dans Twitter (résultat similaire dans Facebook). C'est donc dire que vous n'êtes pas la seule ayant cette préférence! De plus, depuis la publication de mon billet, je suis tombée sur un article du Wiktionnaire où l’on donne cette précision pour « entraîneure » : « (XXe siècle) Dérivé de entraineur avec le suffixe -eure, comme alternative au mot entraineuse ayant parfois une connotation sexuelle. » Il ne s'agit peut-être pas d'une source solide, mais je trouve que l'article a le mérite de faire état de l'évolution de la langue. Les exemples de l’article ont été puisés dans des sources de renommée, autant canadiennes que françaises :
- Le Britannique Andy Murray a gagné son premier match avec Amélie Mauresmo comme entraîneure, […] La Presse.ca, 11 juin 2014)
- Cette nomination d’une femme à la tête d’une équipe professionnelle de football intervient trois mois après que la Roumaine Elena Groposila est devenue entraîneure de l’équipe de handball masculine de Dijon. […] Libération.fr, 7 mai 2014)

J'espère que ces renseignements dissiperont un peu vos craintes à utiliser le féminin en -eure. Cette graphie n'est peut-être pas "officielle", mais je n'irais pas jusqu'à la condamner. C'est mon opinion personnelle! Merci de votre commentaire! :)