Main page content

participe présent

Warning

This content is available in French only.

L’emploi du participe présent est parfois calqué sur l’anglais et fautif :

  • L’usine et les points de vente fermeront à la fin du mois, entraînant 200 mises à pied.

Dans cette phrase, entraînant n’a pas de sujet : ce ne sont pas les usines ni les points de vente qui entraîneront des mises à pied, mais leur fermeture.

Or, en français, le participe présent doit se rapporter non pas à une proposition (ou une phrase complète), mais au sujet de cette proposition :

  • Croyant bien faire, elle a tout gâché.

Il peut aussi se rapporter à un autre élément qu’il suit sans en être séparé par une virgule :

  • les autos roulant vers la frontière

Dans la phrase citée au début, on pourrait remplacer entraînant par une relative ou reformuler la phrase :

  • L’usine et les points de vente fermeront à la fin du mois, ce qui entraînera 200 mises à pied.
  • La fermeture de l’usine et des points de vente à la fin du mois entraînera 200 mises à pied.

Voir l’article Grandeur et misère du participe présent de Jacques Desrosiers dans L’Actualité terminologique (repris dans les Chroniques de langue), vol. 34,  3 (2001).

Search by related themes

Want to learn more about a theme discussed on this page? Click on a link below to see all the pages on the Language Portal of Canada that relate to the theme you selected. The search results will be displayed in Language Navigator.

Date modified: