interne/externe (à l’)

Warning

This content is available in French only.

Les expressions à l’interne et à l’externe ne sont pas attestées.

Elles ont été forgées par la langue administrative pour rendre l’idée de travaux qui sont effectués sur place ou à contrat.

Elles sont pourtant couramment employées au Canada, notamment dans des journaux de bonne renommée :

  • le Vérificateur général pourrait faire appel à des spécialistes à l’externe (Le Devoir.com, 6 juillet 2007)
  • les grandes entreprises peuvent avoir le réflexe de se replier sur leurs ressources à l’interne (Le Devoir.com, 21 février 2009)

Toutefois, en l’absence de source sûre, on peut préférer employer à l’intérieur de ou à l’extérieur de :

  • à l’intérieur du Bureau, du Ministère, du Service (plutôt que : à l’interne)
  • à l’extérieur du Bureau, du Ministère, du Service (plutôt que : à l’externe)

La locution en interne, qui signifie « avec ses propres ressources, sans recourir à l’extérieur » est attestée, mais est employée surtout en Europe :

  • Nous réaliserons les travaux en interne.
  • Cette méthode est utilisée en interne uniquement, à des fins de contrôle et de gestion.

Search by related themes

Want to learn more about a theme discussed on this page? Click on a link below to see all the pages on the Language Portal of Canada that relate to the theme you selected. The search results will be displayed in Language Navigator.

Date modified: