interjeter appel/faire appel/en appeler

Warning

This content is available in French only.

Les expressions interjeter appel, faire appel et en appeler s’emploient souvent de façon absolue, c’est-à-dire sans complément :

  • Nous aimerions savoir pourquoi vous n’avez pas interjeté appel.
  • L’avocat du défendeur a décidé de faire appel.
  • Le demandeur a décidé de ne pas en appeler.

Il est possible de faire suivre interjeter appel d’un complément introduit par une préposition :

  • Cette fureur de saisie fut bridée par Petit-Claud qui s’y opposa en interjetant appel en cour royale. (H. de Balzac, Œuvres complètes, 1879)
  • Cinq participants ont interjeté appel devant ce tribunal.
  • Le syndicat intimé, qui avait interjeté appel à la Cour d’appel fédérale, a déclaré faillite.
  • Les accusés ont interjeté appel contre la condamnation et la sentence.
  • L’employeur a indiqué qu’il entend interjeter appel de la décision.

L’expression interjeter appel est modelée sur faire appel et en appeler, elles-mêmes employées avec les prépositions à et devant :

  • en appeler en vain à la clémence du juge
  • faire appel devant les tribunaux

Expressions avec appel ou appeler

Pour plus d’expressions formées avec appel ou appeler, voir ces deux mots dans le Guide d’usage des prépositions dans les textes juridiques, dans l’outil Les mots du droit.

Il faut prendre note que loger un appel est un anglicisme au sens d’« interjeter appel ».

Search by related themes

Want to learn more about a theme discussed on this page? Click on a link below to see all the pages on the Language Portal of Canada that relate to the theme you selected. The search results will be displayed in Language Navigator.

Date modified: