Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

La Société québécoise de la rédaction professionnelle : vingt ans de présence dans le paysage linguistique

Christine Paré
Vice-présidente aux communications
Société québécoise de la rédaction professionnelle

2013-03-04

En 2013, la Société québécoise de la rédaction professionnelle (SQRP) a une bonne raison de célébrer : elle a vingt ans. Vingt ans à mieux faire connaître et reconnaître la profession de rédacteur. Vingt ans à encourager la qualité de la communication écrite. Vingt ans à participer activement à la vitalité des langues française et anglaise en regroupant des femmes et des hommes passionnés par leur métier.

Un communicateur et un vulgarisateur au service des organisations

Mais dans les faits, qui sont les rédactrices et les rédacteurs professionnels? Que font‑ils? Comment le font‑ils? Le rédacteur professionnel est d'abord et avant tout un communicateur passé maître dans l'art de rendre un texte accessible à un public donné. Sa compétence repose sur deux piliers : une capacité d'utiliser la langue pour livrer les messages de différents acteurs sur la place publique et un talent pour exprimer les idées, afin qu'elles soient bien reçues et comprises par les publics à qui elles sont destinées.

Parmi une infinité de possibilités, à travers le bassin inépuisable de façons de dire et de nuances qui composent la langue, le rédacteur choisit les mots, construit des phrases, des paragraphes, des textes qui rendront le plus fidèlement possible la pensée d'un individu ou le message d'une entreprise, d'un organisme, d'une institution, d'un groupe. Chaque fois, le défi du rédacteur est double puisqu'il doit saisir l'intention de départ et être en mesure de « se mettre dans la peau de », tout en étant suffisamment sensible au lecteur, à son bagage, à ses références pour retenir son attention. En d'autres mots, il doit trouver le dénominateur commun entre l'auteur d'un message et son destinataire.

Conjuguer créativité et stratégie

Si le rédacteur doit posséder une fine connaissance de la langue, il doit aussi faire preuve de créativité. À partir d'une page vide, il édifie quelque chose. Il traduit en mots la pensée d'autrui, il comble les « trous » et s'assure de la progression logique des idées dans le texte. Il illustre le propos, veille à sa bonne compréhension. En cela, il est davantage stratège qu'exécutant. Et ce sens de la stratégie, il l'aura acquis au cours d'une formation universitaire, le plus souvent, et par la pratique assidue de son art.

Attester et célébrer la qualité de la communication écrite

Chaque année, la Société québécoise de la rédaction professionnelle accueille dans ses rangs des rédactrices et des rédacteurs dont la compétence a été attestée par la réussite d'un examen d'agrément en français ou en anglais. Ils doivent d'abord soumettre un dossier de candidature qui est analysé par un comité responsable d'admettre le candidat à l'examen sur la base de critères reliés à son expérience et à la qualité des échantillons de travaux fournis.

C'est au mois de février que se tient l'examen annuel dont la réussite donne droit au titre de « rédactrice agréée » ou de « rédacteur agréé ». Plus qu'un simple titre, cet agrément est un label de qualité auquel un employeur, un client, ou toute personne qui souhaite recruter un rédacteur peut se fier.

De plus, une fois tous les deux ans, lors du concours Mérites rédactionnels, la SQRP honore les rédactrices et les rédacteurs qui se distinguent par la qualité des textes qu'ils ont produits. Les lauréats sont proclamés lors d'une soirée de reconnaissance. Les dossiers soumis témoignent toujours de l'excellence qui caractérise les productions des membres de la profession.

Contribuer à la vitalité linguistique

Nouvelles technologies, multiplication des plateformes de diffusion, abondance de messages et d'information, popularité grandissante des médias sociaux : l'écrit est omniprésent sur la place publique et dans l'univers de la communication.

Dans un tel contexte, l'expertise des rédactrices et des rédacteurs est appelée à être sollicitée tout autant qu'elle est appelée à évoluer. Par de la formation, des ateliers, du perfectionnement, la SQRP s'emploie donc à outiller ses membres et à leur offrir des occasions d'améliorer certains aspects de leur pratique, de se confronter à de nouvelles façons de travailler, à de nouveaux canaux de diffusion et, par conséquent, à de nouveaux types d'écrits.

Voilà qui devrait plaire aux professionnels de la rédaction, qui sont constamment en mode « adaptation ». Comme ils s'adaptent aux auteurs des messages qu'ils portent et aux personnes auxquelles ces messages sont destinés, ils doivent s'ajuster aux différents supports à partir desquels leurs écrits sont rendus publics. Et c'est précisément cette mouvance constante qui nourrit leur pratique et qui leur permet de contribuer à la vitalité du paysage linguistique dans lequel ils évoluent.

Forte de ses vingt ans d'existence, la SQRP entend plus que jamais remplir pleinement sa mission de promotion des compétences linguistiques auprès des organisations et du public. Présence réaffirmée, nouvelle image, refonte du site Internet, développement de partenariats... Les chantiers en cours sont nombreux et offrent autant de façons de célébrer avec enthousiasme deux décennies d'action sur la scène linguistique du Québec.