Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

L'Association canadienne des réviseurs en bref

Tina Dealwis
Association canadienne des réviseurs
(L'Association canadienne des réviseurs a commencé à utiliser le nom Réviseurs Canada le 1er juillet 2015.)

2012-01-30

Accueillant dans ses rangs des réviseurs tant salariés que pigistes, l'Association canadienne des réviseurs (ACR) travaille à faire valoir la révision professionnelle en tant qu'étape clé des processus de communication efficaces. L'ACR établit et maintient des normes d'excellence en révision, offre des possibilités de réseautage aux réviseurs et tient des séminaires de perfectionnement professionnel. Elle publie également de nombreuses ressources sur la révision. On trouve parmi celles-ci le document de référence en quatre volumes intitulé Professional Editorial Standards, qui a été adopté par l'Université Ryerson pour son programme du certificat en édition.

Étant reconnue comme l'association officielle du milieu canadien de la révision, l'ACR a contribué à obtenir pour les réviseurs une rémunération, des conditions de travail et des contrats de travail à la pige qui soient équitables. Elle a aussi mis sur pied le premier (et le seul) programme d'agrément pour les réviseurs au Canada.

Historique

En 1978, une rencontre entre cinq réviseurs donne lieu à une discussion sur les difficultés et les tribulations liées à leur profession. De là naît l'idée de créer une association professionnelle de réviseurs.

Après quelques réunions informelles dans les salons et les sous-sols des membres, la nouvelle de l'existence d'un tel groupe se propage et en peu de temps, l'association compte 50 membres. Le 28 mai 1979, l'Association canadienne des pigistes de l'édition (ACPÉ) – en anglais, la Freelance Editors' Association of Canada (FEAC) – voit officiellement le jour sous la présidence de Madame Maggie MacDonald.

L'ordre du jour de la première réunion porte sur l'établissement des objectifs de l'ACPÉ, les rapports des comités et l'élection des membres du conseil de direction. En 1985, l'ACPÉ met en place un service d'assistance téléphonique pour les pigistes et les clients et crée un modèle de contrat type pour le travail à la pige. Jusqu'en 1990, l'ACPÉ est principalement localisée à Toronto, à l'exception des groupes et des comités qui ont été formés à Ottawa, à Montréal et à Vancouver au début des années 80.

Après plusieurs années de discussion, une structure nationale est mise sur pied en 1990-1991. Cette structure consiste en un bureau national et quatre sections régionales : Québec-Atlantique, Région de la capitale nationale, Toronto et Ouest canadien (C.-B.).

De l'ACPÉ à l'ACR

L'ACPÉ s'intéresse d'abord principalement aux questions qui touchent les réviseurs pigistes; mais plus le temps passe, plus il devient évident qu'elle doit représenter tous les réviseurs. Comme elle compte déjà parmi ses membres des réviseurs salariés travaillant dans des organisations et des entreprises, elle change officiellement de nom en 1994 pour devenir l'Association canadienne des rédacteurs-réviseurs (en anglais, l'Editors' Association of Canada). Le mot «  rédacteurs » a plus tard été supprimé de l'appellation.

L'ACR aujourd'hui

Aujourd'hui, l'ACR compte plus de 1600 membres répartis dans six sections partout au Canada : Colombie-Britannique, Prairies, Saskatchewan, Toronto, Région de la capitale nationale et Québec–Atlantique. En septembre 2011, la première « ramification » de Kitchener–Waterloo–Guelph a été mise en place. Les ramifications sont établies dans des villes qui se situent à l'extérieur des limites géographiques des sections. Celles de Hamilton-Halton et de Kingston ont ensuite vu le jour et d'autres sont à venir.

L'ACR est une organisation à but non lucratif. Un conseil de direction administre l'association à l'échelle nationale et oriente les initiatives de planification et d'élaboration de politiques. La plus grande partie du travail est réalisée par des comités de bénévoles. Le bureau national de l'ACR à Toronto emploie quatre personnes.

Adhésion

L'ACR offre de nombreux avantages à ses membres, dont la possibilité de participer à des forums électroniques, à des séminaires de perfectionnement professionnel, à des réunions mensuelles des membres des sections et à un congrès annuel. Les membres de l'ACR ont aussi la possibilité d'obtenir un agrément. De plus, ils peuvent annoncer leurs services dans le Répertoire électronique des réviseurs, qui permet à d'éventuels employeurs de trouver le réviseur qu'ils cherchent. L'ACR offre également un tableau d'affichage des offres d'emploi ainsi qu'un service téléphonique d'annonces d'emploi. Enfin, les membres de l'ACR bénéficient d'un rabais sur des assurances.

Pour plus de renseignements sur l'adhésion à l'ACR et sur les programmes offerts, visitez le site de l'Association.