Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Services de traduction LinguisTech, le premier cabinet de traduction étudiant pancanadien

Pierre LeBel, gestionnaire
Services de traduction Linguistech

2012-09-17

Le Canada possède une expertise enviable dans le domaine langagier. Nos universités et collèges offrent à nos futurs traducteurs et réviseurs des programmes de formation dont les normes sont parmi les plus élevées. Cela n'est pas surprenant; la dualité linguistique de notre environnement et l'adoption de la Loi sur les langues officielles ont créé les conditions favorables à l'émergence d'un grand nombre de chercheurs et de praticiens du domaine langagier partout au Canada.

Il est vrai que nos universités et collèges offrent des ressources humaines, scolaires et technologiques de premier choix aux candidats aux professions langagières. Cependant, les stages en milieu de travail sont difficiles à dénicher et, bien souvent, ils ne permettent pas au traducteur novice de profiter d'un encadrement propice à l'acquisition des habiletés requises pour réussir dans le domaine. Ces habiletés ne sont pas non plus enseignées à l'université. L'étudiant qui termine sa formation n'a pas beaucoup d'expérience des technologies langagières, n'a pas de vue d'ensemble des tâches liées à un projet langagier ou n'a pas encore reçu beaucoup de rétroaction quant à la qualité réelle de sa production.

Le Centre de recherche en technologies langagières (CRTL) (www) Avis d'hyperliens français offre depuis 2011 un portail d'outils d'aide à la traduction et à la rédaction aux étudiants des différents programmes en traduction des universités canadiennes. Plus de 1000 étudiants ont déjà profité de l'accès à LinguisTech dans le cadre de leurs cours. Puisque le CRTL recrutait depuis quelques années des stagiaires en traduction, en rédaction et en communication, il était naturel qu'il s'intéresse à la gestion d'un cabinet de traduction étudiant. L'expérience du portail LinguisTech (www) Avis d'hyperliens français a donc été mise à profit pour l'élaboration du projet Services de traduction LinguisTech (STLT). Le cabinet de traduction a été lancé officiellement le 24 avril 2012.

La mission de STLT se résume en trois mots : apprentissage, formation et expertise. Les étudiants stagiaires sont recrutés vers la fin de leur formation ou une fois leur diplôme obtenu. Durant leur stage, ils approfondissent leurs connaissances acquises à l'université par l'exercice de leur profession. Ils bénéficient des conseils linguistiques d'experts‑traducteurs agréés qui les révisent. La collégialité et la complémentarité du travail d'équipe à STLT leur permettent aussi de profiter des compétences de leurs collègues stagiaires. Leur stage inclut un volet de formation sur les aspects de la gestion d'un projet de traduction, depuis la recherche de clients jusqu'à la facturation. Évidemment, les stagiaires apprennent à utiliser les technologies langagières. Nous voulons qu'ils deviennent des experts et qu'à la fin de leur stage, ils soient recrutés par les meilleurs employeurs.

STLT veut passer à six stagiaires en septembre 2012, puis à quinze en janvier 2013. Le télétravail deviendra une réalité pour la plupart de ces stagiaires, qui auront été recrutés dans les universités canadiennes offrant une formation en traduction.

Depuis sa fondation en 2004, le CRTL est engagé envers la communauté des chercheurs, des développeurs et des professionnels du domaine langagier. Grâce à la mise en ligne du portail LinguisTech, le CRTL a élargi sa mission et vise aussi les étudiants en traduction et en rédaction. Maintenant, en ajoutant STLT à son offre de services, le CRTL vient consolider son rôle d'appui à la relève du secteur langagier.