Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Les centres de jurilinguistique du Canada

François Blais, directeur
Centre de traduction et de documentation juridiques
Université d'Ottawa

2009-10-08

Il y a quelques mois, les quatre centres de jurilinguistique du Canada, c'est‑à‑dire le Centre de recherche en droit privé et comparé du Québec (CRDPCQ), qui se trouve à l'Université McGill, le Centre de traduction et de terminologie juridiques (CTTJ), situé à l'Université de Moncton, le Centre de traduction et de documentation juridiques (CTDJ), à l'Université d'Ottawa et l'Institut Joseph-Dubuc (IJD) du Collège universitaire de Saint-Boniface, au Manitoba, ont convenu de réunir leurs efforts dans un réseau afin d'élaborer et de mettre en œuvre certains projets conjoints. Ce sont les suivants :

La normalisation – Le premier projet conjoint porte sur la normalisation du vocabulaire français de la common law, volet mené par le CTTJ. Les centres contribuent à l'élaboration d'un vocabulaire précis et uniforme par leur participation au Comité de normalisation de la common law en français. Outre les quatre centres, on y retrouve le Bureau de la traduction (Travaux publics et Services gouvernementaux Canada) et le ministère de la Justice du Canada. À ce jour, le Comité a couvert les domaines de la preuve, des biens et successions, des fiducies, des délits et contrats, ainsi que des sûretés. Le domaine retenu pour les prochains exercices est le droit de la famille.

La formation – La formation dispensée par l'Institut Joseph-Dubuc constitue le deuxième des quatre projets conjoints des centres. Ces derniers, œuvrant par l'entremise de l'IJD, offrent une formation aux intervenants dans le domaine de la justice afin de leur permettre de parfaire leur maîtrise du discours de la common law en français ou du droit civil en anglais. Les centres préparent le matériel didactique et développent l'approche pédagogique.

Le perfectionnement – Le troisième projet vise l'organisation d'un Institut d'été en jurilinguistique, volet mené par le CRDPCQ de l'Université McGill. L'Institut d'été, qui a déjà été tenu deux fois, permet aux rédacteurs de textes juridiques de perfectionner leurs connaissances en jurilinguistique. En 2009, les centres ont tenu l'Institut d'été le 31 août, à l'Université McGill (Montréal).

Un portail jurilinguistique – Finalement, le CTDJ de l'Université d'Ottawa est chargé de mener à bien le quatrième projet, qui porte sur la création d'un portail Internet destiné à réunir les outils jurilinguistiques. D'abord modeste, ce projet est progressivement devenu beaucoup plus ambitieux, car il a pour but de centraliser l'information relative à l'ensemble des produits et services jurilinguistiques, non seulement issus des centres, mais également en provenance de tous les intervenants canadiens dans le domaine.