Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Comprendre la construction identitaire : le rôle du personnel enseignant

Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF)

2013-01-28

Et si l'accompagnement des élèves dans la construction de leur identité francophone n'était pas une responsabilité qui s'ajoute aux tâches de l'enseignant, mais bien une façon de rendre son enseignement plus dynamique et l'apprentissage de ses élèves plus pertinent? Cet article explore une facette essentielle du rôle de l'enseignant dans une école de langue française en milieu minoritaire : agir comme modèle pour ses élèves.

Pourquoi être un modèle?

Une grande variété d'élèves se présente aujourd'hui aux portes des écoles de langue française. Il s'agit d'un groupe de plus en plus hétérogène qui vit des situations très différentes dans son rapport avec la langue française.

Dans une classe d'une école de langue française, l'on retrouve des élèves :

  • qui parlent français depuis leur naissance;
  • qui parlent français, mais qui semblent préférer l'anglais;
  • qui ne parlent français que depuis leur arrivée à l'école;
  • qui ont peu d'occasions de parler français à l'extérieur de l'école;
  • dont un seul des parents parle français;
  • qui parlent une langue autre que l'anglais et le français à la maison;
  • dont aucun des parents ne parle français.

Au‑delà de l'acquisition, du maintien ou du développement de la langue française, la construction d'une identité francophone chez les élèves représente une part essentielle du rôle du personnel enseignant des écoles francophones. Pour l'ensemble des élèves, l'enseignant est perçu comme celui qui contribue le plus à leur conscientisation et à leur engagement envers la francophonie.

Il incombe donc à l'enseignant de mieux comprendre ce rôle de modèle qui lui est attribué naturellement par les élèves. Un constat fondamental s'impose : le personnel enseignant a la possibilité de favoriser chez les élèves une appréciation de la langue française qui les amènera à lui faire une place de choix, et ce, toute leur vie durant.

Bien connaître le vécu de ses élèves

Le meilleur moyen de connaître les élèves, c'est d'échanger avec eux sur une variété de sujets ayant trait au quotidien. Par exemple, l'enseignant pourrait raconter une rencontre qu'il a faite avec un ancien élève qui travaille maintenant en français; demander à ses élèves leur opinion sur la qualité d'une émission de radio; demander des suggestions à ses élèves pour l'achat d'un album de musique destiné à sa nièce de 15 ans, etc.

Observer les commentaires, l'attitude ou la rétroaction des élèves peut ensuite lui permettre d'orienter son enseignement de façon à mieux répondre aux besoins du groupe et des individus qui le composent.

« J'ai réalisé que mes élèves avaient une bien piètre opinion de la musique en français. En discutant avec eux, j'ai cependant découvert qu'ils n'ont pratiquement aucune occasion d'en entendre qui s'adresse à leur groupe d'âge. »

« Je me suis rendu compte qu'en prenant quelques minutes pour jaser avec mes élèves et leur parler un peu de ce que je vis en français, ma relation avec eux s'est améliorée. J'ai beaucoup moins besoin d'intervenir pour leur demander de parler en français parce qu'ils savent que c'est important pour moi. C'est devenu une question de respect. »

Suis‑je un bon modèle?

Est‑ce qu'être un modèle pour les élèves signifie que l'on doive être féru de langue et de culture françaises? Pas nécessairement. Chaque membre du personnel reflète un aspect de la francophonie actuelle et les élèves pourront peut‑être s'y reconnaître. L'essentiel est d'avoir la volonté de vivre une expérience d'apprentissage avec les élèves et d'être ouvert à découvrir avec eux les multiples facettes de la francophonie.

La plus grande alliée de l'enseignant : sa passion!

Les élèves sont en cheminement identitaire et sont amenés à se demander, à juste titre, quelle place occupera la langue française dans leur vie d'adulte. Les liens du personnel enseignant avec la langue française en dehors de l'école ont donc un intérêt bien évident pour eux.

Les passions personnelles de l'enseignant, ses passe‑temps préférés, ou même son opinion sur un sujet d'actualité communautaire sont autant d'éléments qui permettent de renforcer l'image du modèle qu'il représente pour ses élèves.

« La photographie a toujours été une de mes passions, même quand j'étais à l'école. Ce n'est pas une activité que j'associe nécessairement à la langue française, mais le fait d'en parler à mes élèves ‑ en français, évidemment ‑ leur a fait découvrir tout un vocabulaire propre à ce domaine... et un côté de moi qui nous permet d'avoir des échanges intéressants. »

« J'étais allé voir un film que je n'avais vraiment pas aimé. Mes élèves ont été très surpris de m'entendre en parler, comme si tout ce qui se fait en français doit obligatoirement être bon! Être un bon modèle pour les élèves, c'est aussi être objectif et se montrer ouvert d'esprit. »

Et le programme scolaire dans tout ça?

Les apprentissages visés par les programmes d'études sont souvent des occasions d'intégrer des contenus propices à la construction de l'identité francophone des élèves. Peu importe la matière enseignée, ce sont les liens que le personnel enseignant établira avec ses propres expériences et avec le vécu des élèves qui ont les plus grandes chances de les intéresser aux activités d'apprentissage.

Ces élèves vivent, comme tous ceux de leur génération, dans une société nord‑américaine marquée par un rythme étourdissant. Ils souhaitent la même effervescence quand il s'agit de la culture de langue française. Grâce, entre autres, à l'univers numérique, il est possible aujourd'hui de découvrir une francophonie éclatée qui prend racine sur cinq continents et qui s'implante dans toute une gamme de domaines. C'est par une exploration active de l'activité culturelle qui se vit en français dans leur milieu et partout dans le monde que les élèves pourront définir une culture francophone à leur image.

Résumé du fascicule no 6 d'une collection intitulée Comprendre la construction identitaire (www) Avis d'hyperliens français, qui aborde les principes de base de la construction identitaire et les différents sujets s'y rattachant. Les fascicules sont téléchargeables gratuitement.