Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Un groupe de travail conjoint pour le développement de la communauté acadienne et francophone

Véronique Duguay
Service de traduction
Gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard

2013-04-15

En 2009, le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard, reconnaissant la valeur de la dualité linguistique et d'une francophonie en plein épanouissement, a répondu à l'appel de la communauté acadienne et francophone de la province et s'est engagé à réaliser conjointement avec celle-ci un projet visant la planification du développement de la communauté francophone insulaire. Pour mener à bien ce projet, un groupe de travail conjoint (GTC) a été créé - cette entreprise était une première au Canada.

Le GTC a donc reçu le mandat d'élaborer un plan de développement pour la communauté acadienne et francophone de l'Île-du-Prince-Édouard. L'objectif de ce plan : contribuer à la vitalité de la communauté acadienne et francophone et valoriser l'apport de la communauté au développement de l'Île-du-Prince-Édouard. Pour remplir son mandat, le GTC disposait d'une équipe composée de cinq représentants du gouvernement provenant des ministères clés des secteurs prioritaires et de cinq représentants de la communauté acadienne et francophone nommés par la Société Saint-Thomas-d'Aquin, l'organisme de regroupement, de concertation et de représentation de la communauté acadienne et francophone.

Au cours de ses 18 mois en fonction, de juillet 2009 à janvier 2011, le GTC s'est informé des enjeux et des besoins prioritaires pour la communauté acadienne et francophone au moyen de consultations publiques et internes. Il a également analysé les environnements internes et externes du gouvernement et de la communauté acadienne et francophone. Grâce à son travail, le GTC a pu cerner les enjeux communs au gouvernement provincial et à la communauté acadienne et francophone qui étaient prioritaires et ainsi décider des cibles stratégiques à retenir et des champs d'action à privilégier pour la planification.

Dans le plan de développement qu'il a proposé à la suite de ses travaux, le GTC a établi trois chantiers d'intervention : démographie; partenariat et collaboration; et services gouvernementaux. Chaque chantier d'intervention comporte des orientations stratégiques : éducation postsecondaire; employabilité; ressources humaines bilingues; migration, immigration et intégration; main-d'œuvre bénévole; construction identitaire; développement de la francophonie; institutions francophones; et services en français. Pour chaque orientation, un objectif est proposé et des actions stratégiques sont recommandées pour l'atteindre.

Le plan suggère 48 actions stratégiques au total. Selon le plan, la mise en œuvre de 33 actions stratégiques relève du gouvernement et de la communauté acadienne et francophone, tandis que 8 actions sont du ressort du gouvernement seulement, et 7 actions, de celui de la communauté. La répartition des responsabilités pour la mise en œuvre des actions stratégiques atteste la volonté des deux parties de continuer à collaborer à l'épanouissement de la francophonie. Soulignons que le GTC a également recommandé que la coordination de la mise en œuvre des actions stratégiques soit confiée au Secrétariat aux affaires acadiennes et francophones au niveau gouvernemental, à la Société Saint-Thomas-d'Aquin au niveau communautaire et au Comité consultatif de la communauté acadienne et francophone, un organisme formé de membres de la communauté acadienne et francophone qui conseille le gouvernement par l'entremise du ministre responsable des Affaires acadiennes et francophones, au niveau conjoint.

La création du GTC a donc permis une collaboration étroite entre le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard et la communauté acadienne et francophone de la province et, par conséquent, l'élaboration d'un plan de développement concerté. Grâce à ce processus de planification collaboratif, il a été possible de proposer des pistes pour l'arrimage des besoins prioritaires de la communauté acadienne et francophone avec les stratégies prioritaires du gouvernement en tenant compte des contextes communautaire, économique et gouvernemental. Il faut toutefois souligner que la mise en œuvre du plan nécessitera plusieurs années de travail continu.

Source : rapport du groupe de travail conjoint communauté acadienne et francophone - gouvernement de l'Î.-P.-É.