Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

La représentation en arbre comme outil de révision : le cas de la virgule

Cat Haggert
Association canadienne des réviseurs
(L'Association canadienne des réviseurs a commencé à utiliser le nom Réviseurs Canada le 1er juillet 2015.)

2015-01-26

Savez-vous ce qu'est la représentation en arbre? Cette méthode peut se révéler bien utile! Comme réviseur ou rédacteur, nous l'utilisons rarement, mais schématiser une phrase difficile peut souvent nous aider à mieux la comprendre et ainsi à appliquer correctement les règles de grammaire et de style.

Qu'est-ce que la représentation en arbre?

  • C'est la représentation graphique d'une phrase (comme un schéma).
  • Elle permet d'indiquer la fonction des mots dans la phrase.
  • Elle montre de quelle façon les mots s'articulent entre eux.

Lorsqu'une phrase est représentée en arbre, les mots et leurs fonctions sont clairs. On peut alors vérifier si les règles de grammaire et de ponctuation ont été appliquées correctement dans la phrase.

Cette méthode est utile dans diverses situations, comme les suivantes :

  • accorder un verbe avec son sujet
  • rendre des structures parallèles
  • passer de la voix passive à la voix active
  • ponctuer une phrase

Règles de la représentation en arbre

Une recherche sur Internet contenant les mots-clés « grammaire » et « représentation en arbre » permet de trouver plusieurs liens sur les notions de base de la représentation en arbre. Pour schématiser une phrase, il est utile d'avoir un dictionnaire sous la main. Certains articles du Portail linguistique du Canada vous aideront à approfondir votre connaissance de la grammaire française. Voici les règles de base de la représentation d'une phrase en arbre :

  • On représente la structure grammaticale de la phrase à l'aide d'un ensemble de lignes reliées entre elles, qui peuvent être pleines ou pointillées.
  • On place les mots sur des lignes.
  • On conserve les lettres majuscules.
  • On élimine la ponctuation.
  • On ajoute les mots sous-entendus entre parenthèses.

Comment peut-on se servir de la représentation en arbre pour faire un bon usage de la virgule?

En français, l'emploi de la virgule est régi par de nombreuses règles qu'on applique, entre autres, dans les cas suivants :

  • Avec des éléments mis en apposition
  • Avec une proposition relative (explicative)
  • Avec une incise ou une incidente
  • Avec des compléments circonstanciels
  • Avec la conjonction de coordination et

Pour vous montrer comment il est possible de recourir à la représentation en arbre pour appliquer les règles d'emploi de la virgule, nous avons conçu quelques exemples qui illustrent l'emploi de la virgule avec la conjonction de coordination et. Nous vous les présentons ci-dessous.

L'emploi de la virgule avec et

Parmi les règles d'emploi de la virgule avec et, on trouve les suivantes : on ne met pas de virgule devant la conjonction de coordination et lorsque celle-ci relie deux éléments de valeur équivalente, comme deux propositions, deux sujets ou deux verbes (p. ex. : Annie et Paul aiment skier et patiner.). La conjonction et s'emploie aussi sans virgule lorsqu'elle réunit les deux derniers éléments d'une énumération.

Toutefois, pour des raisons de clarté, on peut mettre une virgule devant et lorsque deux propositions n'ont pas le même sujet (p. ex. : Annie aime skier, et Paul aime patiner) ou lorsqu'on souhaite détacher un élément pour marquer une insistance ou souligner une conséquence ou une opposition (p. ex : Elle dit qu'elle adore skier, et elle vend ses skis! [opposition])

Ponctuez correctement les quatre phrases ci-dessous en mettant une virgule devant et : a) quand les propositions comportent des sujets différents; b) lorsqu'on détache un élément pour marquer une insistance ou souligner une conséquence ou une opposition.

  1. Le lapin vit le loup dressa ses oreilles et déguerpit.
  2. Le lapin nain a une tête ronde et arbore un pelage lustré.
  3. Le détective promit de retrouver le criminel de mener un interrogatoire et d'obtenir des aveux et il réussira.
  4. Il regarda Sarah et elle lui sourit.

Si l'on représente les phrases précédentes en arbre, on obtient ce qui suit :

Représentation en arbre de quatre phrases – Version textuelle en dessous de l'image

En examinant ces schémas, on peut déterminer où l'on doit mettre des virgules dans chaque phrase.

  1. Ponctuation correcte : Le lapin vit le loup, dressa ses oreilles(,) et déguerpit.

    Une virgule est nécessaire entre les deux premiers éléments de l'énumération. Devant et, la virgule demeure facultative : si l'on juge que les trois éléments de l'énumération sont de valeur équivalente, on ne met pas de virgule. Toutefois, si l'on souhaite souligner la conséquence que marque le dernier élément (déguerpit), on peut mettre une virgule devant et.

  2. Ponctuation correcte : Le lapin nain a une tête ronde et arbore un pelage lustré.

    La conjonction et relie deux propositions de valeur équivalente; il n'est donc pas nécessaire de mettre de virgule devant et.

  3. Ponctuation correcte : Le détective promit de retrouver le criminel, de mener un interrogatoire et d'obtenir des aveux, et il réussira.

    Comme on peut le voir dans le schéma, la phrase contient une série de compléments directs composés d'un verbe à l'infinitif suivi d'un nom. On doit mettre une virgule entre les deux premiers éléments mais pas devant le premier et, puisqu'il sépare des éléments de valeur équivalente. Toutefois, on devrait mettre une virgule devant le deuxième et pour souligner la conséquence que marque le dernier élément (il réussira).

  4. Ponctuation correcte : Il regarda Sarah, et elle lui sourit.

    Dans ce cas, la conjonction de coordination et sépare deux propositions comportant des sujets différents. Pour des raisons de clarté, il est préférable de mettre une virgule devant et.