Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

La francophonie contemporaine du Nunavut

Mylène Bellerose
Langues officielles
Gouvernement du Nunavut

2014-02-03

Les francophones du Nunavut se trouvent dans une situation unique au Canada. En effet, le Nunavut est la seule administration où la langue maternelle de la majorité des résidents n'est ni l'anglais, ni le français. Environ 67 % des 31 725 résidents du territoire ont la langue inuit1 comme langue maternelle (Statistique Canada, 2012A). Voici un bref portrait des Franco‑Nunavois d'aujourd'hui.

Les francophones de langue maternelle du Nunavut sont au nombre de 435 personnes et comptent pour 1,4 % de la population du territoire. Si on compte également le nombre de personnes pouvant soutenir une conversation en français, ce chiffre atteint 1 235 personnes, soit 3,9 %. Parmi celles‑ci, le français est la langue la plus souvent utilisée à la maison pour 250 Nunavummiut (Statistique Canada, 2012A).

La grande majorité des francophones de langue maternelle, soit 375 d'entre eux (ou 86 %), vit sur l'île de Baffin, dont 315 à Iqaluit, la capitale du territoire. Une vingtaine réside dans la région du Kitikmeot et près d'une quarantaine dans la région du Kivalliq (Statistique Canada, 2012B). La plupart des francophones restent au Nunavut de façon temporaire, la durée moyenne du séjour étant de deux à trois ans (ICRML, 176). Environ 58 % de la population francophone est originaire du Québec (ICRML, 105). Les francophones viennent s'établir au Nunavut pour diverses raisons : certains peuvent être de passage et décident d'y rester (ce qui arrive assez fréquemment), d'autres arrivent avec le désir de vivre de nouvelles aventures, certains y trouvent une opportunité d'emploi ou recherchent tout simplement une expérience de vie alternative (ICRML, 178‑182).

Les unions exogames (lorsqu'un francophone s'unit en couple avec une personne d'une langue maternelle autre que le français) font partie de la réalité nunavoise. En 2006, pour 86,2 % des enfants nés d'un parent de langue maternelle française, l'autre parent avait une langue maternelle autre que le français (38,8 % étaient de langue maternelle anglaise et 47,4 % d'une langue maternelle autre que l'anglais) (Statistique Canada 2011, 18‑19). D'ailleurs, près de 31 % des élèves de l'École des Trois‑Soleils – la seule école de langue française au Nunavut – sont d'origine inuit (CSFN, 2).

Depuis les années 1980, la communauté francophone s'est dotée de plusieurs institutions et organismes afin de représenter ses intérêts : l'Association des francophones du Nunavut, la Commission scolaire francophone du Nunavut, le Carrefour Nunavut (entrepreneuriat social, tourisme et employabilité), le Réseau santé en français au Nunavut, le Centre de la petite enfance les Petits Nanooks et l'Association des parents francophones du Nunavut. Il est possible de s'informer en français au Nunavut grâce à deux médias communautaires francophones : la radio CFRT 107,3 et le journal Le Nunavoix. Ce qui prouve qu'il est bien possible de vivre en français au Nunavut!

Note

Retour à la remarque 11 Par respect pour la population du territoire, le terme inuit n'est pas accordé en genre et en nombre dans les communications en français émanant du gouvernement du Nunavut.

Références

COMMISSION SCOLAIRE FRANCOPHONE DU NUNAVUT (CSFN), 2013. Rapport annuel 2012‑2013.

INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES (ICRML), 2010. La vitalité des communautés francophones dans les territoires.

STATISTIQUE CANADA. 2012A. Série « Perspective géographique », Recensement de 2011. Produit no 98‑310‑XWF2011004 au catalogue de Statistique Canada. Ottawa, Ontario. Produits analytiques, Recensement de 2011. Version mise à jour le 24 octobre 2012.

STATISTIQUE CANADA, 2012B. Recensement de la population de 2011, Produit no 98‑314‑XCB2011026 au catalogue de Statistique Canada (Nunavut, Code62).

STATISTIQUE CANADA, 2011. Portrait des minorités de langue officielle aux Canada : les francophones du Yukon, des Territoires du Nord‑Ouest et du Nunavut. no 89‑642‑X no 003 au catalogue.